.

Une voiture sans chauffeur circulant de nuit, phares éteints, interpellée par la police

Le Vif

La police de San Francisco a récemment fait face à un problème inédit, quand un officier a arrêté une voiture autonome qui circulait de nuit, phares éteints, sans personne au volant ni aucun passager.

La vidéo de l’incident, filmée par un passant, a été diffusée et partagée de plus en plus largement sur les réseaux sociaux, au point que Cruise, la société qui possède le véhicule, a réagi sur Twitter pour expliquer ce qui s’était passé.

« Notre véhicule autonome a cédé le passage à la voiture de police, puis s’est arrêté à l’endroit sûr le plus proche après le stop, comme prévu », a indiqué une porte-parole de Cruise dimanche dernier, en commentaire de la vidéo partagée par un journaliste.

Le contenu intégré souhaite enregistrer et/ou accéder à des informations sur votre appareil. Vous n’avez pas donné l’autorisation de le faire.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

« Un officier a contacté Cruise et aucun procès-verbal n’a été rédigé », a ajouté l’entreprise.

La vidéo montre en effet un policier s’avancer jusqu’à la fenêtre donnant sur le siège du conducteur, sous les rires des passants et tandis que quelqu’un s’exclame « Y’a personne dedans ! C’est fou ». La voiture autonome repart ensuite toute seule pour aller se mettre sur le côté, un peu plus loin après le feu vert.

« Les agents de police sont entrés en contact avec les opérateurs du véhicule sans chauffeur. (…) L’équipe de maintenance a pris le contrôle de la voiture », a précisé un porte-parole de la police, contacté par l’AFP.

Cruise a confirmé les faits, et expliqué que les phares étaient éteints à cause d’une erreur humaine.

Fondé en 2013, Cruise a développé des logiciels permettant à des voitures de se conduire complètement toutes seules. Le constructeur américain General Motors possède la majorité des parts de l’entreprise valorisée à plus de 30 milliards de dollars grâce à des investissements Microsoft, Honda et Walmart notamment.

Elle vient de passer une étape cruciale en proposant depuis début février aux particuliers de réserver des trajets gratuits dans les rues de San Francisco dans ses voitures sans chauffeur.

Les habitants de la ville californienne croisent aussi régulièrement les robotaxis de Waymo, la filiale de conduite autonome de Google. Ces véhicules bardés de caméras emmènent des passagers issus du grand public où ils veulent, avec un conducteur présent, mais qui ne touche pas le volant ni les pédales.

Partner Content