© GF

Une Porsche souligne l’intérêt de l’eFuel avec sa 718 Cayman GT4 RS

Laurent Blairon journaliste

Porsche a choisi son récent et inédit coupé 718 Cayman GT4 RS pour attirer l’attention sur une alternative intéressante : l’eFuel.

La GT4 RS est la variante ultime hypersportive de la Porsche 718 Cayman. Au coeur du châssis, un moteur boxer atmosphérique de 4 litres et six cylindres qui produit 500 ch et 450 Nm transmis aux roues arrière par l’intermédiaire d’une transmission PDK à sept rapports. L’engin détonne avec une accélération de 0 à 100 km/h en 3,4 secondes et une vitesse de pointe de 315 km/h. Pour les amateurs de circuits, elle se décline en version Clubsport, équipée d’un arceau cage, d’amortisseurs et de freins plus sportifs, etc.

En optant pour son Cayman GT4 RS pour cette démonstration, Porsche lance un message: le plaisir de la conduite de voitures thermiques a encore de longues années devant lui.
En optant pour son Cayman GT4 RS pour cette démonstration, Porsche lance un message: le plaisir de la conduite de voitures thermiques a encore de longues années devant lui.© GF

Mais en ces temps d’électrification, ce genre de bolide, aussi passionnant soit-il, peut aussi sembler de plus en plus étrange, voire complètement incohérent par rapport au virage pris par l’industrie automobile avec l’électrique. Porsche y voit une nouvelle occasion d’attirer l’attention sur l’utilisation du carburant eFuel en tant que transition efficace. L’eFuel est un biocarburant durable fabriqué à partir de déchets alimentaires et qui contribue de manière significative à la réduction des émissions de substances nocives et de CO2.

Testé en compétition

Porsche utilise ce carburant synthétique sur la 911 GT3 Cup dans les courses de Supercup depuis 2021. Ce carburant est donc testé dans des conditions extrêmes et prouve donc toute son efficacité. Forcément, dans des bolides grands publics, il n’y a aucune contre-indication. Porsche aime rappeller qu’il existe actuellement dans le monde 1,3 milliard de véhicules classiques à moteur à combustion, qui ne pourront pas tous être remplacés par des modèles électriques à court terme. Pour des raisons de coûts et plus rationnellement pour des raisons de capacités de réponse à cette demande. D’où l’importance des alternatives telles que le carburant synthétique. Porsche a déjà érigé un site de production d’eFuels au Chili, lequel effectue actuellement des tests sur nombre de véhicules. Voilà qui donne en tout cas un peu d’espoir aux défenseurs de la voiture thermique, mais aussi aux propriétaires de véhicules âgés qui, grâce aux e-fuels, pourront redevenir plus propres, et donc être tolérés plus longtemps sur nos routes.

Partner Content