La Ford T et la Jeep Wrangler accueillent les visiteurs dès leur entrée dans le musée. © Copyright: Hergé/Moulinsart 2022

Les voitures de Tintin à Autoworld

Laurent Blairon journaliste

Dans les mondialement célèbres aventures de Tintin, Hergé a toujours mis en valeur les voitures. Dans l’ensemble des 24 épisodes, on dénombre pas moins de 79 modèles. Autoworld dédie une zone permanente à cette passion de l’auteur.

Chacun a sa préférée, entre la Ford T de « Tintin au Congo », la Lincoln Torpedo Grand Sport dans « Les Cigares du Pharaon » ou l’Amilcar CGS de « Tintin au pays des Soviets ». Il y eut aussi l’Opel Olympia des espions syldaves dans « Le Sceptre d’Ottokar » (copie conforme de la première voiture que s’offrit Hergé en 1938), ou encore la Lancia Aprilia de l’Emir Ben Kalish Ezab dans « Tintin au pays de l’or noir ». Hergé avait une réelle fascination pour les voitures. Pour lui, l’automobile faisait partie intégrante du domaine de ses fictions. Il se faisait toutefois un point d’honneur à les représenter avec un grand souci de réalisme. On trouve des automobiles dans tous les albums de Tintin, que ce dernier en soit le conducteur ou le passager, libre ou prisonnier. Hergé posséda quatre des modèles d’automobiles aperçues au fil des planches des aventures de son personnage vedette. A l’inverse, Tintin fut rarement le propriétaire des voitures qu’il conduisait, à l’exception de la Ford T et de l’Amilcar CGS.

De nombreux documents accompagnés de miniatures vous replongent dans les aventures de Tintin.
De nombreux documents accompagnés de miniatures vous replongent dans les aventures de Tintin.© Copyright: Hergé/Moulinsart 2022

Tintin a 93 ans

La nouvelle zone permanente ouvre ses portes alors que Tintin fête ses 93 ans (Tintin est né le 10 janvier 1929). Réalisée avec le soutien de la Loterie Nationale et de la Région de Bruxelles-Capitale, en partenariat avec la société Moulinsart et les Studios Hergé, cette zone est conçue comme une vignette de BD. On y pénètre grâce à un judicieux trompe-l’oeil, dans l’univers automobile de Tintin, à la suite de la camionnette de la boucherie Sanzot.

Huit vitrines exposent les reproductions miniatures des véhicules les plus emblématiques dessinés par Hergé et un écran fait découvrir le making-off d’une miniature en 3D.

Cerise sur le gâteau, deux véritables voitures – la Ford T de « Tintin au Congo » et la Jeep Willys rouge de « Tintin au pays de l’or noir » – sont installées dès l’entrée de la zone. L’accès à la zone des voitures de Tintin est inclus dans le prix du ticket d’entrée au musée.

Partner Content