© GF

Lamborghini recycle ses cuirs et son carbone

Laurent Blairon journaliste

Le 18 mars dernier, c’était la journée mondiale du recyclage, une pratique qui concerne aujourd’hui toutes les entreprises, même Lamborghini. Dans le cas des constructeurs automobiles, cette philosophie est même devenue cruciale pour la préservation des ressources naturelles et la réduction des émissions de CO2.

Dans son dernier bilan, en 2021, l’entreprise italienne a récupéré 51 % de tous les déchets « spéciaux » produits au cours de la fabrication de ses bolides. Ce rebut devient une ressource qui n’est plus éliminée, mais transformée. Un exemple flagrant : le cuir. Certains lots ne passent pas le contrôle de qualité en raison, principalement de défauts naturels. Et de nombreuses chutes sont créées lors de la découpe des patrons de sièges, tableaux de bord, habillage divers, etc. Désormais Lamborghini leur donne une nouvelle vie en les transformant en de petits articles de maroquinerie personnalisés. Cette activité a été développée grâce à un accord avec la Cooperativa Cartiera de Marzabotto (près de Bologne), qui revalorise les sous-produits de cuir et de tissu autrement destinés à la décharge. Les quatre premiers produits présentés par cet « Upcycled Leather Project » sont un sac fourre-tout, un étui pour smartphone, un porte-cartes et un porte-clés. Disponibles sur lamborghinistore.com et chez les concessionnaires Lamborghini, ils sont tous personnalisés avec le logo de la marque et les mots « Réduire, réutiliser, recycler ».

Auparavant, les chutes de matière partaient directement au rebut...
Auparavant, les chutes de matière partaient directement au rebut…© GF
Un exemple de produit recyclé: un joli porte-clés en cuir utilisé, à l'origine, pour couvrir les sièges des Lamborghini.
Un exemple de produit recyclé: un joli porte-clés en cuir utilisé, à l’origine, pour couvrir les sièges des Lamborghini.© GF

C’est aussi le cas du carbone, que Lamborghini utilise en quantité importante. Les déchets produits lors de l’utilisation de ces matériaux raffinés peuvent être recyclés. Depuis 2020, l’entreprise a récupéré environ 27 tonnes de déchets de fibre de carbone qui ne pouvaient pas être utilisés à d’autres fins. La matière est régénérée et réintégrée dans la conception de certaines pièces. Elle peut aussi servir à créer des accessoires destinés au merchandising. Mais les chutes de carbone sont également données à des établissements d’enseignement technique à des fins pédagogiques, dans le cadre de la formation de nouveaux techniciens et ingénieurs. Bref: rien ne se perd.

Partner Content