3 conducteurs sur 4 rouleraient moins vite avec un Coyote

Les résultats d’une enquête réalisée par Coyote, dont certaines questions ont été rédigées en collaboration avec l’Agence Wallonne pour la Sécurité Routière (l’A.W.S.R.) démontrent, entre autres, que 75% des utilisateurs roulent moins vite depuis qu’ils utilisent un détecteur Coyote, dont l’utilisation en Belgique reste 100% légale, précisons-le.

L’étude a été réalisée entre le 11 et le 24 mars 2022. Il s’agissait d’évaluer et de mieux comprendre les motivations qui poussent à utiliser un Coyote et les effets de son utilisation. Au total, plus de 22.000 utilisateurs ont répondu à l’enquête.

L’enseignement principal de celle-ci, c’est l’impact important de l’application sur le comportement des conducteurs: 75% des utilisateurs affirment rouler moins vite depuis qu’ils utilisent un Coyote. Un chiffre élevé, confirmé par le fait que 93% des répondants estiment que l’utilisation d’un Coyote les incite à rouler moins vite puisqu’ils ont davantage conscience des dangers. L’utilisation d’un Coyote a donc bien évolué. A l’origine, Coyote était un simple avertisseur de radars, mais au fil du temps, il s’est transformé en assistant d’aide à la conduite et en un véritable outil de sécurité routière en temps réel. Grâce à ces nombreux messages indiquant les perturbations et dangers sur la route, et à la répétition des messages de prévention (conçus par l’A.W.S.R.), Coyote incite à mieux se comporter sur la route. Il est également intéressant de noter que 82% des utilisateurs de Coyote s’attentent à ce que les contrôles fixes soient actifs et évaluent comme probable le fait de croiser un radar en fonctionnement lors de leur trajet. Cela prouve que la communication et les moyens déployés par les autorités responsables de la sécurité routière sont efficaces…

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content