© National

2023, l’année où on n’échappera plus aux amendes

Le Vif

Depuis quelques mois, les autorités ont décidé de donner de sérieux tours de vis sur les routes en passant à une logique de répression, impliquant l’arrivée de nouveaux radars, de caméras anti-GSM ou encore du permis à points. Analyse de la situation.

Avec All For Zero, les autorités ont pour objectif de ne plus avoir à déplorer le moindre tué sur nos routes à l’horizon 2050. Un sacré défi tant il est clair que la voiture autonome ne sera pas encore de ce monde à cette date, quoi qu’on en dise. Les derniers chiffres ne sont d’ailleurs pas très réjouissants car, après deux années de Covid, le nombre de décès dus aux accidents s’avère reparti à la hausse.

Des caméras anti-GSM

Les autorités ont décidé de se doter de nouveaux moyens de répression comme jamais notre pays en avait connu. Parmi les nouveautés, il y a les radars-tronçons qui mesurent la vitesse moyenne parfois sur plusieurs dizaines de kilomètres et auxquels il est tout simplement impossible d’échapper. Et plus encore, depuis la fin 2022, les radars Lidar ont adopté une nouvelle technologie baptisée «mitraillette», permettant de flasher plusieurs fois de manière très rapprochée, mais également de mesurer des vitesses différenciées sur plusieurs bandes de circulation. En outre, on sait aussi que la police teste actuellement des jumelles laser qui pourraient remplacer les radars mobiles.

Les autorités ont décidé de passer à la phase de répression vis-à-vis des automobilistes. D’ici 2024, on parle même de l’instauration du permis à points. De la répression, encore et toujours!
Les autorités ont décidé de passer à la phase de répression vis-à-vis des automobilistes. D’ici 2024, on parle même de l’instauration du permis à points. De la répression, encore et toujours! © National

Parmi les autres évolutions attendues, il faut citer les caméras anti-GSM capables de détecter l’usage du téléphone en voiture, une des causes majeures actuelles des accidents graves. Concrètement, une caméra scrute l’habitacle et se veut même capable de détecter un téléphone qui serait posé sur les genoux. Redoutable. Ce dispositif est actuellement en phase de test et, malgré quelques ratés (notamment le défaut d’un cadre législatif ad hoc), il devrait être rapidement instauré et provoquer une pluie d’amendes.

Fin de l’impunité

Pour poursuivre les contrevenants, les autorités ont tout prévu. Car, dès cette année, fini l’impunité pour les infractions considérées comme moins graves et qui, souvent, finissaient dans la corbeille. Voulu par le ministre de la Justice, Vincent Van Quickenborne (Open VLD), le 15e parquet du pays s’est mué en une véritable machine de guerre et est déjà actif depuis juillet 2022.

Concrètement, le nouveau parquet de police sera en charge de certaines catégories d’infractions bien définies, comme les petits excès de vitesse, les infractions du 1er au 3e degré ainsi que l’identification du conducteur (qui sera systématisée) ou encore les amendes provenant de l’étranger. Assurément 2023 est l’année où l’on n’échappera plus aux amendes. Reste à voir si cela fera changer les comportements et les mentalités…

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content