© Youtube

La bourde d’Obama lors de son toast à la reine Elisabeth II

Décidément, le voyage de Barak Obama outre Atlantique n’aura pas été sans surprise ! Cette fois c’est un Grand moment de solitude qui attendait le président mardi lors de son toast pour la reine d’Angleterre.

Dans les règles de l’art, la reine d’Angleterre est supposée porter un toast à son invité en premier. Lorsqu’elle a terminé, l’hymne national de cet invité est joué par l’orchestre. Ensuite, l’invité fait son discours à la reine, suivi de l’hymne nationale britannique. Pour Barak Obama, les choses ne se sont pas déroulées exactement de cette manière…

Le contenu intégré souhaite enregistrer et/ou accéder à des informations sur votre appareil. Vous n’avez pas donné l’autorisation de le faire.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon


Le toast du président américain a été interrompu par l’orchestre qui a joué « God save the Queen » avant qu’il ait fini. La confusion de l’orchestre est venue du fait qu’Obama a commencé son toast en disant : « à sa Majesté, la reine », alors qu’il terminait également son discours par cette même phrase.

Barak Obama a donc prononcé une partie de son discours pendant l’hymne national, sous le regard contrit de la reine…

Comme prévu, il a conclu en disant : « à la reine » et s’est tourné vers elle en levant son verre. Grand moment de solitude pour Obama : pas question pour la reine de lever son verre avant que son hymne soit terminé.

Confus, Obama s’est retourné vers l’assemblée, a déposé son verre et a croisé les mains, comme un enfant puni, attendant que l’orchestre termine…

Ce n’est que lorsque la reine a tendu la main vers son verre, qu’Obama a osé en faire autant pour conclure le toast.

« C’était comme faire un discours avec une bande sonore. Comme dans un film ! », a commenté Barak Obama avec humour.

M.G.

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content