Une surface plus grande que le Luxembourg est partie en fumée en 2020

Le Vif

Les incendies de forêts ont détruit l’an dernier une surface de près de 340.000 hectares, soit 30% de plus que le Luxembourg, ressort-il vendredi d’un rapport annuel publié par la Commission européenne. La situation pour cette année est pire encore.

Vingt des 27 États membres de l’UE ont été touchés l’an dernier par des incendies de forêts de plus de 30 hectares, qui ont réduit en cendre 339.489 hectares, un chiffre en légère augmentation par rapport à l’année déjà record de 2019. Environ 40% des territoires touchés étaient des zones protégées Natura 2000.

Des incendies se sont déclenchés en hiver dans le delta du Danube et dans les Pyrénées, et au printemps principalement dans la région des Balkans. Au cours de l’été et de l’automne, les pays les plus touchés ont été les pays méditerranéens, en particulier l’Espagne et le Portugal, qui ont subi les plus grands incendies qu’ait connus l’UE en 2020. Mais les feux de forêt les plus importants de l’année se sont produits en dehors de l’UE, en Ukraine, à proximité du réacteur nucléaire sous confinement de Tchernobyl.

« Le changement climatique agit sur la durée et la gravité de la saison des feux, ce qui met en danger davantage de vies et détruit la nature », a commenté Virginijus Sinkevi¿ius, le commissaire européen chargé de l’environnement, des océans et de la pêche.

La Commission a adopté une nouvelle stratégie afin d’accroître la résilience des forêts en Europe. « Des forêts et des terres saines et résilientes, gérées de manière à protéger la biodiversité et la population, sont essentielles pour atténuer les effets des feux de forêt. C’est pourquoi nous nous employons, avec nos partenaires et les autorités nationales, à ériger en norme la prévention des feux de forêt fondée sur la gestion du territoire », selon le commissaire lituanien.

Cette année 2021 s’annonce pire encore. Un demi-million d’hectares ont déjà été consumés, dont 25 % des zones Natura 2000. L’UE a renforcé cette année sa capacité à aider les pays au cours de la saison d’incendies, une capacité à laquelle il a déjà été largement fait appel pour combattre les grands incendies qui ont frappé la région méditerranéenne cet été.

Plus de neuf incendies sur dix dans l’UE sont le fait de l’homme.

Partner Content