courses alimentation caddie rempli © Belga

Danone, Nestlé, Unilever… Les aliments contaminés par les dérivés de pétrole seront retirés du marché

Le Vif

Les produits alimentaires présentant un seuil trop important de dérivés de pétrole vont désormais être immédiatement retirés du marché, explique jeudi l’organisation non gouvernementale de défense des consommateurs Foodwatch dans un communiqué. Cette décision a été prise par la Commission européenne avant même l’avis de l’Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA) attendu à la fin de l’année.

Dans son message, Foodwatch explique que les grandes multinationales comme Danone, Nestlé ou Unilever refusaient de retirer leurs produits du marché malgré la présence avérée depuis plusieurs années d’huiles minérales aromatiques (MOAH) nocives. L’ONG poursuit en soulignant que la dangerosité de ces dérivés d’hydrocarbures a enfin été reconnue par la Commission européenne qui a décidé d’imposer des mesures drastiques lors de la dernière réunion du Comité permanent des végétaux, des animaux, des denrées alimentaires et de l’alimentation animale du 21 avril.

Foodwatch stipule que la décision de la Commission européenne rentre immédiatement en vigueur et concerne les taux suivants: pas plus de 0,5 mg de MOAH par kilo de produit autorisé pour les aliments secs comme les pâtes ou le riz; maximum 1 mg de MOAH par kilo dans les aliments comme les cubes bouillons, le chocolat, ou les pâtes à tartiner et une présence maximale de 2 mg de MOAH par kilo pour les aliments comme le beurre et la margarine.

Cancer, patrimoine génétique, système hormonal

Au-delà, les produits devront être retirés de la vente sans attendre, affirme l’ONG. « Cette décision politique devra être transposée dans la réglementation européenne. Néanmoins, compte tenu des risques de ces contaminants pour la santé, ces mesures entrent en vigueur immédiatement et devraient mener à davantage de contrôles et de rappels dans tous les États membres. »

D’après les informations relevées par Foodwatch, ces différentes huiles minérales peuvent provoquer des cancers, altérer le patrimoine génétique ou le système hormonal. « Fin 2021, Foodwatch avait mené des tests dans plusieurs pays européens et trouvé qu’un produit sur huit présentait une contamination aux dérivés d’hydrocarbures les plus dangereux », ajoute le communiqué.

Partner Content