Tedros Adhanom Ghebreyesus, © Getty

Variole du singe: l’OMS fait état de 560 cas confirmés

Le Vif

Le nombre de cas confirmés de variole du singe relayés vers l’Organisation mondiale de la santé (OMS) atteint près de 560 dans une trentaine de pays. Son directeur général Tedros Adhonom Ghebreyesus a appelé mercredi à Genève à ne pas « stigmatiser » les personnes infectées.

« Il a y a pu avoir une propagation qui n’a pas été détectée pendant un certain temps », a-t-il dit à la presse. La plupart des cas ont été observés dans la communauté homosexuelle.

Les investigations se poursuivent. Mardi, l’OMS Europe avait averti que la propagation ne pourrait peut-être pas être entièrement contrôlée et mis en garde contre une possible épidémie cet été.

« Chacun peut être infecté s’il a été en contact étroit avec une personne qui a été contaminée », a dit le directeur général. L’OMS s’attend à ce que davantage de cas soient eux identifiés.

La variole du singe est une maladie infectieuse relayée à l’être humain par des animaux. L’incubation peut en général aller de 5 à 21 jours et les symptômes ressemblent, en moins grave, à ceux de la variole au cours des cinq premiers jours.

Dans la plupart des infections, la situation se résout d’elle-même. Mais elle peut devenir grave dans certains cas. L’OMS veut donner des indications auprès des groupes les plus exposés, empêcher davantage de propagations, améliorer la compréhension de la pathologie et protéger le personnel de santé.

Partner Content