Zapper d’un signe de la main

Nos télécommandes vont prendre un coup de vieux. Grâce à la reconnaissance gestuelle, nous pourrons bientôt piloter nos téléviseurs d’un simple signe de la main. Un premier modèle devrait être commercialisé cette année. Une technique révolutionnaire et… belge.

C’est à Bruxelles qu’est né le dispositif qui pourrait reléguer nos télécommandes au musée de la télévision. Il a été conçu par la société Softkinetic. Flairant le potentiel des techniques de reconnaissance gestuelle, des informaticiens l’ont fondée il y a moins de trois ans. Objectif : créer de nouvelles interfaces entre l’homme et la machine.

Parmi elles, une télécommande virtuelle. Au lieu d’avoir un appareil en main, le téléspectateur fait signe à une caméra intégrée au téléviseur. Selon le geste effectué, le système monte le son, change de chaîne ou arrête le DVD.  » Le principe repose sur une reconnaissance vidéo en trois dimensions « , explique l’administrateur délégué de Softkinetic, Michel Tombroff. Semblable à une webcam, la caméra filme le salon. Grâce à une image 3D rafraîchie cinquante fois par seconde, le système détecte les mouvements et sait comment les interpréter. Le procédé va jusqu’à différencier une personne d’une autre afin de n’obéir qu’à celle qui a été désignée  » maître de la télécommande « .

Quels gestes pour quelles fonctions ?

Ce sont les fabricants de téléviseurs qui détermineront les signes à faire selon les opérations à effectuer. D’après Softkinetic, un langage relativement universel devrait émerger : certains gestes s’imposeront d’évidence, comme mettre la main en face de la caméra pour stopper un film ou la glisser de droite à gauche pour passer à la chaîne suivante.

Le système a séduit plusieurs constructeurs dont Panasonic qui devrait être un des premiers à le commercialiser. Les premiers modèles se présenteront sous la forme d’un kit additionnel, l’intégration du dispositif dans le téléviseur n’étant prévue qu’ultérieurement.

Le procédé intéresse aussi des sociétés de télédistribution. Pressentant le rôle de plus en plus central que jouera la télévision dans la maison, elles réfléchissent à de nouvelles applications interactives. Une collaboration est déjà engagée avec Belgacom TV tandis que le français Orange proposera la commande par signes à ses abonnés avant Noël. Convaincus que tous les téléviseurs donneront bientôt accès à Internet, certains opérateurs nous imaginent même surfant sans souris ni clavier.

Reste que cette nouvelle technologie ne se substituera pas complètement à nos télécommandes.  » Ne les jetez pas, prévient Michel Tombroff, les gestes ne pourront pas tout remplacer.  » De fait, il est courant qu’une télécommande compte plus de 50 boutons. Ce qui ferait autant de signes à mémoriser.

LAURENT HOVINE

certains

nous imaginent surfant sans souris ni clavier

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content