Une seconde vie

Il y a vingt ans, G. et D. construisaient leur maison à Aartselaar. C’était une construction semi-mitoyenne, une maison unifamiliale posée au-dessus d’un cabinet. Après vingt ans, la maison demandait à être rafraîchie. Finalement, c’est tout le bâtiment qui a subi une métamorphose radicale.

Lorsque nous entrons dans la maison d’Aartselaar avec l’architecte d’intérieur Nancy Cool, nous sommes d’emblée surpris par la répartition étonnante et originale de l’espace. Il y a beaucoup de niveaux (intermédiaires) mais aucun espace n’est fermé, à l’exception des chambres à coucher et de la salle de bains. Tous les niveaux sont reliés, laissant beaucoup de contact entre les différentes fonctions de vie. Cela forme un seul grand espace de vie où l’on cuisine, mange, regarde la télévision et travaille. Les deux terrasses extérieures sont particulièrement plaisantes : une sur le côté latéral de la maison et l’autre à l’arrière, avec une vue sur un jardin relativement petit mais agréable.

Cette sensation d’espace, cette abondance de lumière et de liberté était un grand atout que Nancy Cool voulait conserver.  » Nous n’avons rien changé à la structure de la maison, ni à sa répartition « , raconte-t-elle.  » J’ai néanmoins essayé d’y mettre un peu plus d’ordre en agençant le tout de manière plus pratique.  » Au départ, l’objectif des propriétaires était de s’attaquer uniquement à la chambre et à la salle de bains,  » mais un changement en entraîne un autre et avant qu’on ne s’en rende compte, la maison est entièrement revue « , admet notre hôte.

 » J’ai gardé la structure du bâtiment « , explique Nancy Cool.  » J’ai uniquement affiné et épuré des éléments structurels là où cela s’avérait nécessaire. Autrefois, cette maison se caractérisait par un enlacement d’angles et de lignes. Nous avons essayé d’y apporter davantage d’uniformité, en cherchant à créer un ensemble plus grand, plus cohérent et plus pur. Les différents niveaux donnaient déjà suffisamment de variation à la maison. Il fallait donc plutôt apporter un peu de quiétude à l’ensemble. « 

Dès que l’on sonde les propriétaires sur la grande force de cette rénovation, la réponse fuse : la quiétude qui émane désormais de l’ensemble !  » Chaque objet a enfin trouvé sa place, tout est ordonné et cela produit une sérénité incroyable. Nous aimons profiter de beaux objets stylés. Leur parfaite mise en valeur nous permet aujourd’hui d’en profiter bien davantage. « 

C’était d’ailleurs l’intention de l’architecte d’intérieur Nancy Cool : créer le calme et l’unité dans un ensemble chaotique.  » Je suis assez satisfaite du résultat « , admet-elle.  » Nous n’avons pas dû faire de changements radicaux et, pourtant, la maison a complètement changé. Elle paraît plus simple, elle dégage une unité et les lignes s’emboîtent parfaitement. « 

 » Un ensemble épuré et chaleureux « , souligne la propriétaire.  » Nous devions nous y sentir bien. L’objectif est certainement atteint. « 

Découvrez l’intégralité du texte et les plans de ce reportage dans le magazine Je vais Construire de décembre en vente chez votre libraire. www.jevaisconstruire.be

Dirk Demesmaeker

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content