Un duplex sous les toits

Habiter sous les toits en zone urbaine, c’est possible et même très agréable lorsqu’on jouit d’une terrasse et de larges vues sur l’environnement extérieur.

Quartier du Midi, une artère passante à un jet de pierre de la Porte de Hal. Une maison bruxelloise de rapport datant de l’immédiat après-guerre, accueillant un rez-de-chaussée commercial et trois appartements. De prime abord, aucun élément n’attire l’attention : l’architecture est quelconque, fonctionnelle avant tout, quoique dépourvue d’ascenseur et de véritable hall d’entrée. La cage d’escalier est sombre et étroite mais l’endroit a ce petit quelque chose en plus que n’ont pas les bâtiments neufs.

Les niveaux comptent grosso modo 75 m² et présentent une organisation similaire, sauf le dernier étage, sous la toiture, qui était composé de trois chambres aussi étroites qu’inadaptées aux besoins actuels. Le nouveau propriétaire des deux niveaux supérieurs a cependant perçu le beau potentiel de ce bien qu’il allait unifier en duplex. Pour ce faire, il a sollicité la collaboration de l’atelier d’architecture Tom Vanhee. Le premier défi a été de dégager la surface sous combles de ses multiples divisions afin de créer un espace ouvert d’un seul tenant. Le toit et la sous-toiture ont été refaits, et la charpente a été consolidée pour pallier la démolition de murs porteurs.

Il a ensuite fallu s’attaquer aux énormes conduits de cheminée qui transpercent littéralement les pièces en formant de massives colonnades. Pas question de les raser, ni même d’y toucher : ils sont indispensables au bon fonctionnement de l’immeuble. Ils ont été débarrassés de leurs multiples enduits pour dévoiler leurs briques rouges. Ils permettent désormais de structurer l’ensemble en ménageant des ambiances variées et font écho à la gamme de briques de différentes époques qui constituent le mur mitoyen.

Une fois l’espace dégagé, restait à faire entrer la lumière naturelle et assurer un contact visuel avec l’extérieur. Le toit en double pente a été modifié côté jardin afin de pouvoir installer une cuisine et une terrasse se prolongeant légèrement à l’intérieur, histoire de laisser entrer la lumière du sud-ouest. Le niveau supérieur est dévolu au séjour au sens large, avec la cuisine insérée dans une extension à toiture plate réalisée en panneaux composites noirs pour mieux contraster avec l’ensemble. Un grand coulissant assure la transition avec l’extérieur tout en laissant entrer la lumière au coeur du logement. A ce bel apport de lumière latérale s’ajoutent les trois baies existantes en façade ainsi que trois nouvelles percées en toiture qui apportent une lumière zénithale à des endroits précis.

www.ateliertomvanhee.be

Découvrez chaque mois des reportages inédits dans le magazine Je vais construire/Tu bâtis je rénove, en vente chez votre libraire. www.jevaisconstruire.be

Laure Eggericx; Réalisation : Atelier Tom Vanhee

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content