© getty images

Sursis pour le néerlandais

Le Vif

Les chauffeurs de taxi en Flandre obtiennent deux ans de plus pour atteindre le niveau requis de maîtrise du néerlandais, sous peine de perdre leur licence. Sans prolongation de la période de transition décidée par le gouvernement flamand, qui abaisse également le niveau de connaissance exigé, 2 600 taximen sur 8 300 étaient prochainement menacés de ne plus pouvoir exercer leur métier, faute de disposer de l’attestation de compétence linguistique imposée depuis le 1er juillet 2020.

Partner Content