Sur la liste de Saint-Nicolas

Laurence Van Ruymbeke
Laurence Van Ruymbeke Journaliste au Vif

Pourvu que la hotte du grand bonhomme rouge soit profonde ! Il y a tant de livres délicieux à y glisser. Petite sélection pour les moins de 8 ans.

Un livre

 » C’est un livre, tu fais comme il te dit et tu vas voir… « . Avec juste quelques ronds de couleur, l’auteur invente le premier livre numérique sur papier. A tester de toute urgence avec les bouts de choux : ça marche à tous les coups !

De Hervé Tullet, Bayard Jeunesse.

Le Roi des sables

Que dit le roi des sables à son cousin le roi des Bois quand ils se rencontrent ? Que son château sera emporté par la prochaine grande marée. Que c’est ainsi. Et que c’est le prix à payer pour que la nature reste la nature. Dans une mise en image qui sent bon la sagesse, le sable et le bois.

De Thierry Dedieu, Ed. Seuil Jeunesse.

Pas de pitié pour les baskets

On a tous connu cet insoutenable traumatisme qui consiste à être obligé de porter des chaussures qu’on exècre alors que depuis des mois, on zieutait une paire d’une célèbre marque. C’est drôle, ça réveille plein de souvenirs, et ça finit sur un petit air de danse surprise.

De Joy Sorman et Olivier Tallec, Ed. Helium.

Charles à l’école des dragons

De superbes dessins illustrent l’histoire de Charles à l’école des dragons, scénario revu et corrigé du célèbre Vilain petit canard. Au lieu de s’appliquer à cracher le feu, Charles passe le plus clair de son temps à rédiger des poésies. Pas de quoi se faire des amis, ni être reconnu dans le terrible monde des dragons. Jusqu’à ce que…

De Alex Cousseau et Philippe-Henri Turin, Seuil Jeunesse

Le Roi sans terre

Dans son vaste manteau, le roi sans terre emporte tout ce qu’il glane au fil de ses voyages : du sable, des couleurs, des graines, des coquillages, des pétales de roses. Il cherche, sans désespérer, le lieu où vivre. Chaque homme est roi de son propre pays. Un jour, ses pas le mènent aux portes d’une ville blanche…

De Marie-Sabine Roger, Les albums Casterman.

Adieu Chaussette

Comment se débarrasser de son lapin, nul en foot et incapable de tenir ses oreilles droites tant il est mou ? Avec la cruauté simple et déterminée dont sont parfois capables les petits, le héros de cette histoire décide d’abandonner son lapin dans la forêt. Le prix à payer pour prouver qu’il est devenu grand ? Pas si simple de quitter l’enfance…

De Benjamin Chaud, Ed. Helium.

Nous les hommes !

Buuuuuut ! Pour fêter la victoire de leur équipe de foot préférée, quatre copains dignes de ce nom devraient normalement finir leur soirée devant une montagne de chopes. Plus possible à notre époque, dès lors que les hommes s’occupent aussi des enfants, de la lessive et des repas. Les personnages de l’album, conçus en matériaux de récupération, relancent la sempiternelle question des rôles hommes-femmes.

De Christian Volz, éd. Rouergue.

Les Migrants

Juste des dessins, deux histoires sans texte, qui parlent de deux vagues de migration : l’une vers les Etats-Unis, au début du xxe siècle, l’autre qui date d’aujourd’hui. Sans commentaires, mais pas sans réflexion.

De Mariana Chiesa Mateos, éd. Le Sorbier.

Hello monsieur Hulot

Le grand Jacques Tati mis en cases : pas une bulle, pas un mot, un trait tout en finesse. De la poésie à l’état brut, accessible même aux non-cinéphiles.

De David Merveille, éd. Rouergue.

Pinocchio

Un petit dernier, immense, pour la route : Pinocchio. L’histoire de Carlo Collodi est connue mais ses nouveaux habits illustratifs lui redonnent vie dans une autre et magnifique dimension.

De Carlo Collodi et Quentin Greban, éd. Mijade.

LAURENCE VAN RUYMBEKE

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content