Simple, confortable et efficace

Remise à neuf de fond en comble, cette maison trois façades a reçu une extension basée sur l’épurement architectural, engendrant des espaces dont la simplicité des lignes ajoute au sentiment de confort général.

L’extension, qui a pris place à l’arrière de cette maison trois façades datant des années 1950, est dotée d’une grande baie vitrée coulissante en aluminium anodisé, et d’un bandeau vitré latéral longiligne dont l’extrémité est ouverte, conférant un cachet assurément graphique à la structure latérale de l’extension.

A l’intérieur, à l’exception du hall d’entrée, l’espace est entièrement ouvert. Du côté du bâti existant, la cuisine a été posée à l’avant, côté rue. Un espace bureau a été aménagé dans son prolongement et consiste en un meuble mural ouvert faisant face à une fenêtre carrée dont l’encadrement existant a été agrandi. Le bureau combine table de travail et espaces de rangement ouverts et fermés. Les espaces salon et repas ont pris place côté jardin. L’ensemble développe un espace épuré, totalement blanc, dans lequel ont été intégrés différents mobiliers.

L’ancien couloir a été maintenu, et la partie la plus étroite a été octroyée à la cuisine. L’espace de vie s’élargit vers l’arrière et bénéficie d’un rehaussement graduel du plafond ; une plus-value en termes de spatialité. Cette configuration offre ainsi un séjour spacieux débouchant sur une large ouverture sur le jardin. Les diverses fonctions se conjuguent dans l’espace sans causer de conflits, grâce à la confortable aire de circulation située au centre.

Le séjour et la cage d’escalier sont séparés par une double porte de verre sans profilés, assurant une parfaite continuité visuelle et un joli contraste. On perçoit ainsi clairement le passage entre la nouvelle partie et l’ancienne, marquée par la porte et le carrelage d’origine, éléments décoratifs particulièrement mis en valeur dans leur nouvel écrin blanc. Dans le bloc central délimitant partiellement l’espace repas, toilettes et espaces de rangement ont été installés. Les portes en MDF ont été fixées dans le plan des parois murales et sont dépourvues de chambranles pour se faire très discrètes.

L’étage n’a pas vraiment subi de transformations mais une sérieuse mise à jour. Le grenier, autrefois un débarras, accueille à présent deux chambres d’enfant. Les propriétaires avaient aménagé ces dernières avant d’entamer la rénovation à proprement parler, car il ne fallait pas de permis de bâtir pour cette intervention. La remise à neuf globale a ainsi fait l’objet d’un processus en plusieurs étapes, dans une très harmonieuse homogénéité.

Bureau d’architectes Asterisk.

Architecte Marc Liebert.

Tél. : 015 41 27 37. www.asterisk-architecten.be

Retrouvez toutes les photos de ce reportage sur :

www.jevaisconstruire.be

SOFIE DE VRIESE

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content