SES RÉSEAUX

Sa garde rapprochée

Dans son cabinet, Rudy Demotte s’est entouré de personnes de confiance qui travaillent avec lui depuis longtemps. Philippe Meuris, son directeur de cabinet, était conseiller du collège depuis janvier 2011,  » afin de préparer le terrain pour Rudy Demotte « , disent certains. Patricia Opsomer, ancienne attachée de presse du député provincial Serge Hustache. Paul-Valéry Senelle, détaché de l’Inspection spéciale des impôts. Loïc Delhuvenne, qui, au cabinet Demotte à la Région wallonne, s’occupait des fonds structurels européens, des questions transfrontalières et de la dynamique territoriale. Du côté ducollège, Laetitia Liénard, ancienne secrétaire particulière du ministre-président, est devenue son échevine des Finances. Elle continue toutefois de gérer les crédits facultatifs qui permettent de subventionner les ASBL. Même si le cabinet veille à une juste répartition géographique de ces crédits, gageons que les associations tournaisiennes trouvent chez elle une oreille attentive…

Ses relais politiques

C’est avec le socialiste français Pierre Mauroy et le CD&V courtraisien Stefaan De Clerck que Rudy Demotte a élaboré l’Eurométropole Lille-Courtrai-Tournai, en janvier 2008. C’est désormais Martine Aubry qui y représente Lille. Quand le Flamand y sera remplacé par le nouveau bourgmestre de Courtrai Vincent Van Quickenborne, Rudy Demotte sera  » le dernier des Mohicans « , dit-il, du premier Groupement européen de coopération territoriale. A la Province, Rudy Demotte peut compter sur  » une fidélité et une loyauté de tous les instants  » de la part de Serge Hustache, député provincial. En dehors du PS, Yves De Greef, ancien échevin de la Culture (CDH), a toujours été un fidèle.

Ses relais non politiques

Plutôt que de réseaux, certains préfèrent parler de  » convergences avec les mondes des entreprises et de la culture, qui sentent que Rudy Demotte peut faire monter Tournai en puissance « . A l’intercommunale Ideta, dont il a été président, Rudy Demotte est resté proche de son directeur général, Pierre Vandewatynne, et exprime une totale confiance en Nicolas Plouvier, directeur de la Maison du tourisme. Dans le monde culturel, Rudy Demotte compte de nombreux amis de longue date : Philippe Deman, directeur de la Maison de la culture, Odon Boucq, son président, Jacky Legge, animateur, Régine Vandamme, écrivaine et directrice de Culture. Wapi, l’agence régionale de développement culturel, Jean-Pierre Winberg, directeur de No Télé, ou encore le Louviérois Yanic Samzun, actuel secrétaire général du PAC (Présence et action culturelles). Philippe Luyten, président du Forum de l’Eurométropole, ex-président de la CCI-Wapi, est également un proche du bourgmestre qui compte encore  » des dizaines de contacts directs avec les instances de Lille Métropole, Tourcoing et Roubaix en France, avec la Flandre et les milieux économiques flamands « . Sébastien Choquet, son ancien secrétaire particulier, est coordinateur d’ART Wapi, une association des trois piliers de l’Action commune socialiste (FGTB, PS et Mutuelle).

Ses relais en Flandre

Ils sont nombreux : Kris Peeters (CD&V), ministre-président du gouvernement flamand, Herman De Croo (Open VLD), député et ministre d’Etat, Bruno Tobback, président du parti socialiste flamand, et son père Louis, Jo Vandeurzen (CD&V), ministre flamand de la Famille, du Bien-être et de la Santé, et Luc Van der Kelen, journaliste au quotidien Het Laatste Nieuws.

C.D.

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content