SERVICE COMPRIS

Un statut pour le conjoint aidant

Depuis le 1er janvier, les conjoints aidants sont dotés d’un nouveau statut. Celui-ci est attribué par « présomption » : ceci signifie que tout conjoint potentiellement concerné est considéré comme aidan, sauf s’il revendique explicitement le fait de ne pas l’être. Durant une période transitoire (2003 – 2006), un statut social calqué sur l’actuel « mini-statut » (couverture des soins de santé et pension) leur est automatiquement accordé moyennant une cotisation minimale. Fiscalement, les couples qui optent pour ce statut plutôt que pour le quotient conjugal pourront revendiquer 30 % des montants imposables et des frais associés pour 70 % pour l’activité principale. Ce statut concerne environ 12 000 conjoints (qui sont principalement des conjointes d’ailleurs) de médecins, agriculteurs, entrepreneurs, commerçants…

Santé

Baisse du prix des génériques

Depuis le 1er janvier, la différence de prix entre les médicaments originaux et leurs copies génériques est passé de 20 à 26 %. Le prix des génériques diminue donc de fait puisque, depuis un an, le montant du remboursement est aligné sur le prix le plus bas (ce que l’on appelle le « prix de référence »). En revanche, le coût d’un original, lui, augmente de facto.

A noter que la ristourne consentie par certaines pharmacies sur les achats de l’année écoulée sera accordée pour la dernière fois sur ceux de 2002 et encore quelquefois de manière écornée.

Indemnité

Depuis le 1er janvier, les travailleurs tant salariés qu’indépendants qui bénéficient d’indemnités d’incapacité de travail ou d’indemnités d’invalidité bénéficient de diverses améliorations :

Le taux d’indemnité des invalides isolés passe de 45 à 50 % du salaire perdu.

Les indemnités minimales des isolés en incapacité de travail augmentent de 1 %.

Le montant du plafond de revenus mensuels autorisés pour être considéré comme « personne à charge » est légèrement majoré et s’élève dorénavant à 657,41 euros.

Désormais, le travailleur en incapacité de travail peut bénéficier d’une indemnité minimale à partir du 7e mois d’incapacité et non plus après un an d’incapacité.

Transports

Seniors : « Abonnement +65 »

Depuis juillet dernier, les personnes âgées de plus de 65 ans peuvent circuler gratuitement sur le réseau de la Stib (transports en commun bruxellois). Depuis le 1er janvier, elles devront pour cela être munies d’un « abonnement +65 » et le valider chaque fois qu’elles entrent dans le véhicule comme si c’était une carte de transport ordinaire. La distribution de ces abonnements est en cours par voie postale. Ils donnent la possibilité de voyager aussi sur les véhicules du Tec et sur ceux de De Lijn.

Hausse des tarifs de la Stib

La Stib augmentera les siens à partir du 1er février prochain. Désormais, la carte de 5 voyages coûtera 6,3 euros, celle de dix voyages 9,2 euros, l’abonnement aux trois réseaux (Stib, Tec et De Lijn) 34,20 euros par mois et 342 euros par an (28 euros par mois et 280 euros par an pour les juniors et les seniors). L’abonnement scolaire annuel passe à 200 euros pour le premier abonnement et à 120 euros pour le second. Pour les familles nombreuses, l’abonnement scolaire coûtera 160 euros pour le premier enfant, 80 euros pour les 2e et 3e et il est gratuit à partir du 4e.

Prime de fidélité

Tous les détenteurs d’une carte-train reçoivent un bon de valeur ou un crédit équivalent à 10 % du prix de leur abonnement annuel, à 8 % du prix d’un abonnement de trois mois, à 7,75% d’un abonnement d’un mois et à 5,8% d’un abonnement d’une semaine. Ces « primes »peuvent aussi être utilisées pour l’acquisition de billets simples. Cet avantage porte sur le prix plein et pas seulement sur la part payée par le titulaire.

Casque obligatoire sur tous les cyclos

Depuis le 1er janvier, le port du casque est obligatoire pour tous les conducteurs de cyclomoteurs. Jusqu’alors, le casque était obligatoire pour les cyclos du groupe B (ceux qui peuvent faire du 40 km/h et plus, mais pas pour ceux du groupe A (ceux qui font du 25 km/h). Mais on a constaté chez les conducteurs de ces derniers cyclos un nombre élevé de séquelles graves après des blessures à la tête.

Les passagers de ces cyclomoteurs doivent eux aussi porter le casque. Rappelons que le transport d’un passager est autorisé uniquement si le conducteur est âgé de 18 ans au moins et si le véhicule est équipé de manière adéquate (poignées pour les mains et repose-pieds).

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content