© belgaimage

Président dans la poudrière.

A l’aune des tensions entre les Etats-Unis et la Corée du Nord, le nouveau président sud-coréen Moon Jae-in, élu le mardi 9 mai avec quelque 40 % des voix, peut s’attendre à un mandat mouvementé. Cet ancien héraut du mouvement démocratique et du combat pour la défense des droits de l’homme prône le dialogue avec Pyongyang, ce que ne privilégie pas Washington. Il succède à la présidente Park Geun-Hye, touchée par un scandale de corruption, véritable fléau dans le pays.

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content