Partez serein…

Quelles précautions prendre pour que les vacances ne tournent pas au cauchemar ? Petits rappels

Vous comptez réserver vos vacances dans une agence de voyages ? Vérifiez qu’il s’agit d’un agent agréé disposant d’une licence professionnelle. Contrôlez aussi que l’agence et le tour-opérateur adhèrent à la Commission de Litiges Voyages : cela vous offre la garantie qu’ils appliquent un contrat approuvé par le secteur. En cas de pépin, vous pourrez recourir à la Commission. Examinez ensuite les conditions générales de voyage. Habituellement notées au verso du bon de commande et dans le catalogue du tour-opérateur, elles reprennent toutes les informations utiles au voyageur : notamment, les modalités du séjour, le prix global et le paiement, les conditions de résiliation du contrat, la procédure à suivre en cas de réclamation…

Doivent également y figurer les coordonnées de l’assureur qui couvre les services de l’organisateur de voyage. Assurez-vous qu’il interviendra en cas d’insolvabilité du tour-opérateur avant ou pendant votre séjour.

Avant le voyage

Pour partir l’esprit libre, mieux vaut vous couvrir contre l’annulation du voyage, le vol ou la perte des bagages. Pas superflue, non plus, l’assistance voyage en cas d’accident ou de maladie. Passez un coup de fil à votre assureur pour vérifier le champ d’application de vos contrats : RC familiale, assurance automobile (assistance et protection juridique), incendie habitation… Commandez auprès de votre mutuelle votre carte européenne d’assurance maladie (qui remplace le formulaire E 111) si vous vous apprêtez à séjourner en Europe. Vous avez opté pour la visite d’un pays  » exotique  » ? Informez-vous sur les vaccinations à effectuer auprès d’un centre de médecine du voyage.

Enfin, n’oubliez pas de mettre en ordre vos documents : passeport, visa, certificat international de vaccination (y compris pour votre toutou dans certains pays…).

En votre absence

Durant votre absence, votre habitation sera inoccupée. Pour réduire les risques de cambriolage, demandez à un proche de passer régulièrement chez vous afin de relever votre courrier, d’ouvrir les volets, d’allumer la radio, de tondre le gazon… Bref, donner l’illusion que votre logement est habité. Appelez la commune pour savoir si des rondes peuvent être effectuées par la police. Ou inscrivez-vous au Home Service de Taxistop : l’association peut, en effet, vous transmettre û moyennant le paiement des frais d’inscription (59,49 euros) et d’affiliation (12,50 euros)- une liste de  » homesitters « , c’est-à-dire de personnes qui acceptent de garder et d’entretenir votre résidence pendant votre séjour.

Sur place

En vacances, emportez les copies de vos contrats d’assurance et, au moindre problème, contactez illico presto l’assureur concerné. S’il s’agit d’un vol ou d’un accident, prévenez la police afin qu’elle dresse un PV. Communiquez-le à votre compagnie d’assurances de sorte qu’elle puisse réagir dans les plus brefs délais. Si vous n’êtes pas satisfait de l’exécution de votre contrat de voyage, introduisez une plainte auprès de l’organisateur afin qu’il remédie à la situation. S’il ne vous a proposé aucune solution acceptable, renouvelez votre réclamation auprès du tour-opérateur et/ou de l’intermédiaire de voyage, par lettre recommandée, dans le mois suivant votre retour ou la date de départ prévue si le séjour a été annulé. Si aucune solution à l’amiable n’a pu être trouvée endéans un délai de quatre mois après la fin du voyage, saisissez la Commission de Litiges Voyages. Pour obtenir des informations sur la pertinence de votre plainte et voir s’il ne serait pas plus judicieux de porter l’affaire devant une juridiction civile, adressez-vous au Service Protection des droits des consommateurs du Service public fédéral (SPF) Economie, PME, Classes moyennes et Energie. l

Allison Lefèvre

Allison Lefèvre

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content