Les Américains (4,4 % de la population mondiale) sont responsables de 31 % des tueries de masse. Ici, le mémorial des victimes de l'église de Sutherland Springs. © LIU LIWEI/BELGAIMAGE

Oui, plus d’armes égale plus de tueries

Eglise de Sutherland Springs, au Texas : 26 morts ; Las Vegas : 58 morts… Pour Donald Trump, ces tueries de masse sont l’oeuvre de  » malades « , voire du  » mal « . Un professeur de criminologie de l’université de l’Alabama avance, lui, des explications plus mathématiques. Dans une étude parue en juillet, Adam Lankford montre la corrélation entre le nombre d’armes en circulation dans un pays et celui des meurtres de masse. Ainsi, les Américains, qui ne représentent qu’environ 4,4 % de la population planétaire, possèdent 42 % des armes et sont responsables de 31 % des mass shootings commis dans le monde entre 1966 et 2012. Plus édifiant encore : en 2009, on recensait aux Etats-Unis 33 homicides par arme à feu pour 1 million d’habitants, soit 7 fois plus qu’au Canada et 50 fois plus qu’au Royaume-Uni. Quasiment les mêmes écarts qu’entre les taux d’équipement en armes dans ces trois pays. Enfin, si Trump avait raison, on compterait plus de malades mentaux aux Etats-Unis qu’ailleurs… Ce qui, selon Adam Lankford, n’est pas le cas.

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content