Notre système scolaire porte une énorme responsabilité sur le jugement négatif des élèves en échec

L’équipe pédagogique du Centre de réussite scolaire rappelle que l’élève n’a de prise ni sur son professeur ni sur le programme ni sur le système supposé l’évaluer. Il n’a de prise que sur lui-même, soit un quart des facteurs de réussite scolaire. Mais il doit assumer, avec sa famille, 100 % de ses échecs. La carte blanche.

Accessible dans la rubrique Opinion.

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content