Métro Nord: Schaerbeek souffle le chaud et le froid

Le contenu intégré souhaite enregistrer et/ou accéder à des informations sur votre appareil. Vous n’avez pas donné l’autorisation de le faire.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Oui, mais non. La commune de Schaerbeek, à Bruxelles, appelée à se prononcer dans le cadre de l’enquête publique sur le projet de Métro Nord qui traversera son territoire, y est toujours favorable. Mais elle assortit cet avis positif de tant de questions de fond et de conditions que le message devient difficile à comprendre. Schaerbeek attend ainsi, notamment de Beliris et de la Stib, des garanties sur le plan de financement de ce projet colossal. Estimé à 850 millions d’euros au départ, déjà porté à 2,3 milliards aujourd’hui sans que toutes les dépenses y soient prises en compte, ce budget ne fait l’objet d’aucun plan pour 2024-2032. Schaerbeek s’interroge aussi sur le rapport coût-bénéfice du projet et sur sa planification. Est-on sûr de la fin des travaux en 2032? demande la commune. Qui répondra? La commission régionale de mobilité avait soulevé les mêmes questions de fond.

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content