Louisiane non grata

Le Vif
Le contenu intégré souhaite enregistrer et/ou accéder à des informations sur votre appareil. Vous n’avez pas donné l’autorisation de le faire.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Je me souviens du temps où un certain Noël Godin (dit le Gloupier) balançait des tartes à la crème à la figure de personnalités. En aurait-il encore une au frigo? Il me semble que monsieur Di Rupo mériterait de figurer sur la liste des entartés. En effet, quelle mouche a piqué ce président de la Région wallonne qui, parce que la Louisiane refuse désormais de supprimer les enfants à naître, a décidé de refuser aux représentants de cet Etat de participer comme prévu aux Fêtes de Wallonie? Ceux qui devaient être les invités d’honneur en septembre prochain doivent sans doute se demander dans quel régime absurde, dictatorial et mesquin nous vivons. Evidemment, quand il s’agit du fric, on n’y regarde pas de si près et dans ce cas, nos ministres donneurs de leçons n’hésitent pas un instant à serrer chaleureusement la pince aux dictateurs qui, comme en Chine, bafouent les plus élémentaires droits humains. Cherchez la logique! Finalement quoi, Elio, où nous entraînez-vous? «Wallons-nous» avec vous? Faudra-t-il demain montrer une carte de membre du PS pour ne pas subir vos diktats? Quoi qu’il en soit, une chose est sûre: si le droit de faire mourir ceux qui sont encore dans le sein de leur mère avait été voté par nos ancêtres, vous ne seriez peut-être pas né pour le réclamer.

Partner Content