Linux s’invite à l’école

Vincent Genot
Vincent Genot Rédacteur en chef adjoint Newsroom

Les 21 et 22 février prochains, l’Université libre de Bruxelles accueille un colloque-forum consacré aux contenus et logiciels libres à destination de l’enseignement

Informations : www.freeedem.org et

www.fosdem.org

FreeEDem… Sous cet acronyme un rien barbare se cache la première Free EducationConvention organisée dans notre pays. Initiative de l’Association francophone des utilisateurs de Linux (AFUL), la convention se penchera durant deux jours sur l’utilisation des logiciels libres dans l’enseignement. Les logiciels et contenus sont dits libres si les licences légales permettent leur redistribution, modification, adaptation et utilisation sans contrainte.

Un rien académique dans sa thématique, la réunion sera tout, sauf conventionnelle. Bien qu’elle s’adresse prioritairement aux directeurs et enseignants d’établissements primaires et secondaires, la réunion se veut ouverte à tous, tant par sa forme que dans son contenu. Ainsi, si plusieurs conférences émailleront l’événement, le FreeEDem s’articule surtout autour de plusieurs stands sur lesquels seront présentés de nombreux programmes pédagogiques.  » Les visiteurs doivent pouvoir tester et manipuler les outils, explique Nicolas Pettiaux, président de l’AFUL. Et les informaticiens, qui ne sont pas des professeurs, doivent pouvoir entendre les remarques des professionnels de l’enseignement afin d’adapter les logiciels à leur demande. Il est donc important de créer un événement convivial qui favorise l’échange d’idées.  »

A côté des programmes destinés à faciliter l’apprentissage du latin, des mathématiques, de la géographie, de la chimie, de la physique…, le visiteur pourra rencontrer quelques pointures du monde du logiciel libre. Outre Michael Hart, qui viendra expliquer la philosophie du projet Gutenberg ( voir encadré), Richard Stallman (considéré comme le fondateur du mouvement du logiciel libre et président fondateur de la Free Software Foundation), profitera de la rencontre pour remettre le prix de la Fondation pour le logiciel libre.

François Roelants du Vivier, sénateur MR, devrait, quant à lui, introduire un débat sur le thème  » Du logiciel et des ressources libres à l’école. Un mariage de raison « . C’est que, au-delà des valeurs et des méthodes (notamment, coopératives) qu’il véhicule, le logiciel libre propose une alternative économique à l’informatisation des écoles.  » En 1999, dans le plan multimédia d’équipement informatique des établissements scolaires de la capitale, explique Pettiaux, l’achat de 4 ordinateurs (avec leurs logiciels) et d’un serveur revenait à 8 000 euros. Un prix auquel il fallait encore ajouter celui du réseau permettant de relier ces machines. A l’école de la Futaie de Watermael-Boitsfort, en utilisant des logiciels libres, BxLUG (le groupe des utilisateurs de Linux de Bruxelles) a, pour 7 200 euros, installé 25 postes de travail (des anciens 486), un serveur, ainsi que toute l’infrastructure réseau nécessaire à l’utilisation des machines dans un cadre scolaire. Comparé à un équipement réalisé avec des programmes propriétaires, l’économie qui porte aussi sur la maintenance des machines est bien réelle. »

Soutenue financièrement par le cabinet de Jean-Marc Nollet, ministre de l’Enseignement fondamental de la Communauté française de Belgique, l’entrée du FreeEDem est gratuite.  » Mais, en le quittant, les participants pourront ajouter une participation volontaire représentant la valorisation qu’ils donnent à l’événement « , sourit Pettiaux.

Comme lors de chaque rencontre autour du logiciel libre, le FreeEDem – qui se déroule cette année en parallèle du Fosdem (Free and Open Source Developpers European Meeting) – propose également une instal party (les visiteurs viennent avec leur ordinateur sur lequel on les aide à installer Linux) ainsi qu’un stand où, en collaboration avec Oxfam, seront mis en vente des ordinateurs de seconde main (au prix maximal de 240 euros) entièrement équipés avec du logiciel libre. Une bonne occasion de découvrir une autre facette de l’informatique. l

Vincent Genot

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content