Les prétendus bons plans flamands

N Les loisirs pour petits.  » Taalspeler  » : animé par les moniteurs des plaines de jeu de la périphérie, ce programme vise à stimuler de manière ludique la pratique du néerlandais chez les gosses. Une dizaine de plaines de jeu sont concernées.

N Les enfants de la maternelle. Stages linguistiques d’une semaine pendant les vacances scolaires, à l’intention des 4-6 ans non néerlandophones.

N Les jeunes mamans. Un BabyCafé, ouvert en mai dernier à Jezus-Eik, leur permet de se rencontrer, avec leur bambin, pour bavarder entre elles. Une accompagnatrice assiste le groupe et veille à ce que la langue parlée soit le néerlandais. Cette initiative cible surtout les épouses des expatriés, qui, souvent, ne travaillent pas. Elles sont invitées à sortir de leur isolement grâce à l’apprentissage du néerlandais.

N Les commerçants. Programme de sensibilisation à l’intention de ceux qui font de la publicité dans les deux langues, pour leur rappeler que la langue de la région est le néerlandais et leur demander de la respecter. Participation volontaire à l’opération  » Oefen hier je Nederlands  » (voir p.25).

N Les sportifs. Distribution d’un DVD à l’intention des entraîneurs de clubs sportifs afin de les stimuler à l’usage du néerlandais avec leurs joueurs.

N L’immobilier. Accès à un logement social suspendu à la volonté du candidat locataire à apprendre le néerlandais (Wooncode).

N La vie culturelle. Octroi de chèques-culture (valeur : 7 euros) pour encourager les étrangers qui font l’effort d’apprendre le néerlandais. Soutien à des productions théâtrales axées sur la pratique d’un vocabulaire simple, à l’intention des participants à des cours de néerlandais.

N Les loisirs. Ouverture de trois  » Cafés Combinne « , lieux de rencontres entre néerlandophones et non-néerlandophones pour bavarder autour d’un verre. Avec un encadrement assuré par un accompagnateur.

N Les médias. Ring TV, la télévision locale, avec télétexte sous-titré en français et en anglais (budget 2008 : 400 000 euros). Randkrant, toutes-boîtes mensuel diffusé à 178 000 exemplaires (budget 2008 : 501 000 euros).

N L’apprentissage du néerlandais. Programme NT2 (pour Nederlands tweede taal. Budget 2008 : 500 000 euros). Son slogan :  » Un cours de néerlandais et le monde s’ouvre à vous « . Programme www.taalblad.be : magazine online pour un apprentissage interactif du néerlandais. Distribution de livrets (27 500 exemplaires) illustrant, sous forme de pictogrammes expliqués en néerlandais, des objets de la vie courante.

N Les fonctionnaires internationaux. Speaker’s corner : cycles de conférences données en néerlandais (avec traduction simultanée) sur des thèmes culturels et scientifiques. Cours gratuits de néerlandais pour les ambassadeurs nouvellement accrédités à Bruxelles. Présence d’un stand de l’ASBL De Rand lors des bourses internationales d’information destinées aux expatriés, comme celle organisée par l’Otan.

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content