Les marieurs arrivent

Les wedding planners, ces entreprises qui prennent en charge, de A à Z, l’organisation de votre mariage, tentent de s’installer en Belgique. Cette pratique est pourtant bien répandue, depuis plusieurs années déjà, aux Etats-Unis et, plus récemment, en France

Organiser un mariage n’est pas chose facile. Préparer  » le plus beau jour de sa vie  » est une aventure heureuse mais stressante. Cela exige du temps mais aussi beaucoup d’énergie. Or la majorité des futurs mariés ne pourraient imaginer de se marier sans faire une grande fête. La solution ? S’adresser à des organisateurs de mariage. Selon les envies et le budget, le wedding planner peut tout prendre en main : de la réservation de la salle à l’envoi des faire-part, en passant par le choix du traiteur, la prise de rendez-vous chez le coiffeur ou encore la mise en place de la décoration florale.

Très répandues aux Etats-Unis, ces agences se comptaient sur les doigts d’une main il y a 5 ans en France. Elles seraient aujourd’hui de 280 à 300 dans l’Hexagone, selon Anne-Marie Catelain-Le Dû, rédactrice en chef de Oui Magazine. Cette tendance franchit difficilement la frontière franco-belge. Il n’existerait en Belgique qu’une dizaine d’entreprises de ce genre.  » Nous recevons très peu de demandes pour réaliser un mariage dans son entièreté « , déclare Corinne Cremer, de la société bruxelloise Royal Events qui propose pourtant ce genre de service.  » Souvent, nos clients ont déjà trouvé une salle, un traiteur, etc. Ils s’adressent à nous pour des services plus spécialisés comme la location de voitures anciennes ou la recherche d’un bon photographe « . Ces entreprises fournissant des services dans un domaine bien précis, comme la réalisation des faire-part, le repas ou la décoration de la salle, sont d’ailleurs très nombreuses. Chez Intuition , on observe le même phénomène.  » Les gens tiennent à organiser eux-mêmes leur mariage. Ils sont encore quelque peu réticents à l’idée qu’une société contrôlerait leur fête « , explique Muriel Delaunoy, chef de projet chez Intuition, une société spécialisée, au départ, dans la décoration florale et qui s’est lancée depuis peu comme wedding planner. Pour l’instant, la plupart des personnes faisant appel à ces organisateurs appartiennent à des milieux aisés, même si la facture dépendra du budget initialement prévu par les futurs mariés. Les organisateurs de mariage restent persuadés que ce marché est porteur. Même si, pour l’instant, en Belgique, les mariés semblent se contenter d’un maître de cérémonie qui, le jour J uniquement, coordonne la fête. Il faudra sans doute encore un peu de temps pour que les Belges se rendent compte que les wedding planners peuvent leur simplifier la vie. Au risque, peut-être, de se sentir moins impliqué dans la préparation du grand jour.

Noëlle Joris, avec Solenne Durox

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content