Les logements de gendarmes font de la résistance

Le grand catalogue de la Régie des bâtiments recèle quelques curiosités. Et notamment d’encombrants reliquats du passé. Comme ces anciens logements de gendarmerie, qui font toujours de la résistance : 269 complexes habitables répertoriés rien qu’en Wallonie, 54 localisés en Région bruxelloise, bien d’autres en Flandre. Souvent vides, mais parfois encore occupés par d’anciens gendarmes, généralement retraités, qu’il est difficile sinon impossible de déloger. Sans l’accord de l’occupant des lieux, impossible de le forcer à déménager. Vingt ans après la réforme des polices, la Régie prend son mal en patience. Attend l’extinction de cette catégorie de locataires pour envisager la liquidation d’un héritage dont la valeur ne bonifie pas avec le temps.

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content