Pour se protéger de l'exposition trop forte, Maïalen est contrainte de rester chez elle et s'habille de vêtements de cuir épais et de draps en tissu biologique, qu'elle coud pour en faire des robes. © Denis Meyer

L’enfer des ondes

Voici le contenu inséré d'un réseau de médias sociaux qui souhaite écrire ou lire des cookies. Vous n'avez pas donné la permission pour cela.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

L’arrivée annoncée de la 5G entraînera une forte augmentation de l’exposition aux rayonnements électromagnétiques. De quoi renforcer les inquiétudes des personnes qui en sont particulièrement affectées. Ces électrosensibles se demandent où trouver encore abri.

Dans un monde qui se veut hyperconnecté, Maïalen a été contrainte de quitter la région parisienne et ses ondes trop puissantes, pour s’installer en 2005 dans une petite maison isolée dans la campagne du Puy-de-Dôme (centre de la France), dans une zone dite  » blanche « . Elle a été rejointe par Julien, chef d’entreprise, qui a développé les symptômes de cette maladie qui touche de plus en plus la population. L’hyper- sensibilité électromagnétique, ou intolérance environnementale idiopathique attribuée aux champs électromagnétiques, est une maladie atteignant les individus dits EHS (électro-hypersensibles). Ces derniers souffrent de symptômes provoqués ou aggravés par des ondes électromagnétiques et ce, malgré le cadre réglementaire existant pour garantir leur innocuité. En Belgique, l’intensité des fréquences a considérablement augmenté depuis l’arrivée de la quatrième génération de réseaux cellulaires (4G) en 2012. Alors que l’année 2020 pourrait lancer la course à la 5G et que les principaux opérateurs de téléphonie mobile densifient l’installation des antennes-relais, les personnes électro-hypersensibles se demandent où elles vont bien pouvoir vivre, à l’abri des ondes.

Julien, chef d'entreprise hyperconnecté, a développé des symptômes d'électro-hypersensibilité et a dû quitter la région parisienne pour s'installer dans une zone qu'il pensait préservée des ondes. Il a dormi plusieurs mois dans sa voiture.
Julien, chef d’entreprise hyperconnecté, a développé des symptômes d’électro-hypersensibilité et a dû quitter la région parisienne pour s’installer dans une zone qu’il pensait préservée des ondes. Il a dormi plusieurs mois dans sa voiture.© Denis Meyer
A l'approche d'une antenne-relais, Julien souffre de symptômes aggravés par les ondes : maux de tête, pertes de mémoire, étourdissements, nausées, acouphènes, troubles du rythme cardiaque, manifestations cutanées.
A l’approche d’une antenne-relais, Julien souffre de symptômes aggravés par les ondes : maux de tête, pertes de mémoire, étourdissements, nausées, acouphènes, troubles du rythme cardiaque, manifestations cutanées.© Denis Meyer
La maison, située à cinq kilomètres dans l'azimut d'une antenne-relais, est dépourvue d'électricité et simplement dotée d'un kit solaire pour recharger, une fois par semaine, l'ordinateur qui sert à communiquer avec l'extérieur.
La maison, située à cinq kilomètres dans l’azimut d’une antenne-relais, est dépourvue d’électricité et simplement dotée d’un kit solaire pour recharger, une fois par semaine, l’ordinateur qui sert à communiquer avec l’extérieur.© Denis Meyer
L'appareil de mesure de détection d'ondes électromagnétiques permet à Julien d'adapter ses parcours lors de ses sorties.
L’appareil de mesure de détection d’ondes électromagnétiques permet à Julien d’adapter ses parcours lors de ses sorties.© Denis Meyer
Maïalen est contrainte d'utiliser un téléphone filaire pour passer ses communications externes, depuis son bureau situé dans la grange de sa maison.
Maïalen est contrainte d’utiliser un téléphone filaire pour passer ses communications externes, depuis son bureau situé dans la grange de sa maison.© Denis Meyer
Dans un monde hyperconnecté, Maïalen a opté pour une vie en décroissance. L'eau est chauffée au poêle, la toilette se fait dans la salle à manger.
Dans un monde hyperconnecté, Maïalen a opté pour une vie en décroissance. L’eau est chauffée au poêle, la toilette se fait dans la salle à manger.© Denis Meyer
Julien se protège contre les rayonnements des gsm avec des accessoires destinés à diminuer la quantité d'ondes absorbées par son corps.
Julien se protège contre les rayonnements des gsm avec des accessoires destinés à diminuer la quantité d’ondes absorbées par son corps.© Denis Meyer
La vie sociale de Maïalen et Julien tourne au ralenti. Ils se sont coupés de leur famille et amis. Maïalen ne voit plus son fils qui pense qu'elle a développé une maladie mentale.
La vie sociale de Maïalen et Julien tourne au ralenti. Ils se sont coupés de leur famille et amis. Maïalen ne voit plus son fils qui pense qu’elle a développé une maladie mentale.© Denis Meyer
Les repas sont préparés avec des aliments issus de l'agriculture biologique, riches en antioxydants et en complexes anti-inflammatoires, ou susceptibles de protéger des dommages relatifs aux radiations.
Les repas sont préparés avec des aliments issus de l’agriculture biologique, riches en antioxydants et en complexes anti-inflammatoires, ou susceptibles de protéger des dommages relatifs aux radiations.© Denis Meyer

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content