Le Waterloo des châtaigniers

Le contenu intégré souhaite enregistrer et/ou accéder à des informations sur votre appareil. Vous n’avez pas donné l’autorisation de le faire.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Le député André Antoine (CDH) s’émeut du sort de deux châtaigniers morts, à Hougoumont, témoins de la bataille de Waterloo. Le premier a été déraciné par le vent, voici six mois. Le second menace de tomber. Cinq jeunes pousses issues de l’un d’eux, plantées en Grande-Bretagne, pourraient servir. Mais la ministre du Patrimoine, Valérie De Bue (MR), a tranché: « Il semble exclu que ces châtaigniers en culture franchissent la Manche, vu les nouvelles dispositions liées au Brexit. » Le châtaignier tombé sera posé sur supports « pour éviter qu’il ne se dégrade » et un « étayage discret » est prévu pour l’arbre mort mais toujours debout.

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content