Le Ministre des poubelles, signé Quentin Noirfalisse. © sdp

Le documentaire s’affiche

C’est du beau, c’est du bon, c’est du belge ! Et ça se passe au grand écran, pour de vraies sorties en salle dynamitant un peu plus encore les cloisons déjà mal en point qui limitèrent naguère la diffusion du documentaire en Belgique francophone. On applaudit en ce moment même le succès public du film de Grace Winter et Luc Plantier, Marquis de Wavrin – du manoir à la jungle, lequeltient du petit phénomène (et ce malgré une diffusion précoce à la RTBF et la sortie rapide en DVD !). Mais cette merveille de docu né d’archives d’un cinéaste et ethnographe belge des années 1920-1930 est en bonne compagnie avec d’autres films ayant marqué l’année écoulée. Quelles réussites en effet que le très prenant et alarmant Burning Out de Jérôme Le Maire (sur le malaise hospitalier), le singulier Le Ministre des poubelles de Quentin Noirfalisse (sur un artiste engagé de Kinshasa) et le passionnant Inkotanyi de Christophe Cotteret (plongée dans l’histoire tourmentée du Rwanda) ! Et impossible d’oublier le regard généreux de Thierry Michel sur une jeunesse issue de l’immigration (Enfants du hasard), les témoignages sur l’Egypte et ses espoirs déçus dans Rester vivants de Pauline Beugnies, et la découverte d’un autre islam dans le stimulant Bektachis de Manuel Poutte, tout juste sorti.

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content