Le cinéma français en quête de réalité

Louis Danvers
Louis Danvers Journaliste cinéma

La réalité judiciaire, d’abord, aura tenu la vedette au mois de septembre, avec la sortie simultanée de 2 films revenant sur autant d’affaires criminelles sujettes à scandale et à controverses: Omar m’a tuer et Présumé coupable. Rosch-dy Zem aborde dans le premier le cas d’Omar Raddad, le jardinier condamné pour un meurtre qu’il a toujours nié, à raison selon la thèse défendue par le film. Dans Présumé coupable, Vincent Garenq retrace le parcours d’un des accusés à tort de l’affaire de pédophilie d’Outreau. Deux films pas forcément subtils, mais l’occasion pour Sami Bouajila et Philippe Torreton de signer chacun une interprétation remarquable. Plongeant dans le quotidien de policiers du service de protection des mineurs, le saisissant Polisse de Maïwenn fait un usage plus juste et plus puissant d’un matériau de base authentique – les expériences confiées par des professionnels -admirablement transposé en fiction. Et Jean-Marc Moutout captive avec De bon matin, tiré d’un fait divers lié à la crise. L’Assaut de Julien Leclercq joue plus classiquement la carte de l’action en recréant l’opération du GIGN visant à libérer des otages retenus par des islamistes à Alger, en 1994. Et Les Lyonnais d’Olivier Marchal celle du polar avec l’évocation d’une célèbre bande de malfrats à l’ancienne. La crise économique et sociale a également nourri des films comme la fiction de Cédric Klapisch Ma part du gâteau, ou celle de Philippe Lioret Toutes nos envies. Et l’univers du pouvoir a inspiré Pierre Schoeller pour son singulier L’Exercice de l’Etat, où Olivier Gourmet brille en ministre confronté à une situation d’urgence. Sans oublier la transposition par 17 filles, des s£urs Coulin, d’un fait divers américain sur les maternités adolescentes. Loin de la politique, et s’alimentant d’une réalité autobiographique, cette fois, La Guerre est déclarée de Valérie Donzelli a créé l’événement. Pas autant, bien sûr, que le triomphal Intouchables de Nakache et Toledano, inspiré directement (et très librement), lui aussi, d’événements réels à résonance sociale.

LOUIS DANVERS

Partner Content