L’art au chevet du Giec

Le 24 janvier, au siège de l’Unesco à Paris, Bruno Carrier, président de l’Alliance mondiale  » L’art sauve le Giec  » et de Plantation BIO et partenaire officiel de la COP21/22, organise avec Artmajeur, n°1 du marché de l’art en Europe, et la galerie Arludik une grande vente d’oeuvres d’art au profit du Giec (groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat) dont le financement est mis à mal par le retrait de l’un de ses pourvoyeurs de fonds, les Etats-Unis de Donald Trump. Total des recettes espérées : 925 000 euros.

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content