Gilets jaunis

Le contenu intégré souhaite enregistrer et/ou accéder à des informations sur votre appareil. Vous n’avez pas donné l’autorisation de le faire.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

En février dernier, 352 policiers fédéraux disposaient d’un gilet pare-balles fabriqué avant 2011 et 1 698 autres d’un gilet pare-balles de 2011. Selon leur fabricant, ces gilets doivent être remplacés après dix ans. Le Syndicat national du personnel de police et de sécurité déplore les dépassements de délai. La police fédérale, elle, rétorque qu’il s’agit là du délai de garantie, « qui ne peut être assimilé à la période de sécurité », selon la ministre de l’Intérieur, Annelies Verlinden (CD&V). Tests à l’appui, ces gilets ne se dégraderaient pas rapidement et leurs performances dépendraient aussi de leur traitement par les utilisateurs. Néanmoins, dans les quatre ans à venir, 1 259 gilets devraient être remplacés.

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content