Espèces invasives

Le contenu intégré souhaite enregistrer et/ou accéder à des informations sur votre appareil. Vous n’avez pas donné l’autorisation de le faire.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Je souhaitais réagir à l’article « La chasse aux espèces invasives » (Le Vif du 31 mars). […] Depuis quelques dizaines d’années, il y a une eutrophisation croissante de nos ruisseaux, faisant suite à une urbanisation toujours plus importante des campagnes et au développement constant des activités économiques, y compris l’agriculture intensive. Les stations d’épuration éliminent en partie la pollution organique mais les rejets sont bien chargés en nutriments et parfois en pesticides. Tout cela favorise diverses espèces invasives bien adaptées à ce genre de milieu au détriment d’autres espèces plus fragiles. […] Diverses études scientifiques montrent clairement que beaucoup d’espèces dites invasives trouvent leur bonheur dans les espaces transformés par l’homme. […] Lutter contre les espèces invasives, avec des projets médiatisés comme Riparias, apporte des crédits à l’un ou l’autre laboratoire de recherche, mais a peu de chance d’apporter des résultats concrets sur le terrain. Comme le responsable principal est l’espèce envahissante homo sapiens (espèce protégée, mais pas partout), la meilleure chose à faire est de corriger les erreurs du passé en luttant contre toutes les causes et non pas seulement contre les symptômes, comme l’artificialisation du milieu et les rejets de toutes sortes dans nos eaux de surface. Mais cela c’est une autre affaire, qui prendra du temps et demandera du courage.

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content