En finir avec l’âgisme

Curiosité de nos sociétés: alors que l’espérance de vie augmente, que l’état de santé des seniors s’améliore, qu’on exige d’eux d’être actifs le plus tard possible, les personnes âgées sont placées dans des lieux où elles finiront leurs jours loin des regards… Et que dire des plus âgés, infantilisés, peu capables de se défendre, parfois maltraités du simple fait de leur dépendance physique…

Cet irrespect peut mener à des dépressions, voire un renoncement, le fameux « glissement » dont on a parlé durant la phase aigüe de la crise du covid. L’auteure, psychiatre gériatrique, ose la comparaison: « OldLivesMatter ». Elle veut, par son ouvrage, mettre en contexte la tyrannie de la jeunesse, du dynamisme et de la performance et donner des clés aux seniors pour bien vieillir, sans vouloir rester jeunes.

La vieillesse n’est pas un gros mot, vieillir n’est pas un crime.

 » Vieillir n’est pas un crime « , Dr Véronique Lefebvre des Noëttes, Editions du Rocher, 2021

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content