Des  » fausses universités  » qui ne disent pas leur nom

Voici le contenu inséré d'un réseau de médias sociaux qui souhaite écrire ou lire des cookies. Vous n'avez pas donné la permission pour cela.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Les établissements d’enseignement non reconnus par les pouvoirs publics doivent informer les étudiants de cette caractéristique, sous peine de sanctions administratives. En 2018, le Service public fédéral Economie recensait 81 établissements de ce type, pour 41 en 2016. Depuis 2016, il apparaît néanmoins que 85 établissements ont été contrôlés : 53 à Bruxelles, 20 en Flandre et 12 en Wallonie. 48 avertissements et 13 PV pour pratiques commerciales trompeuses ont été adressés. L’adresse de 20  » fausses universités  » a été rayée de la Banque Carrefour des Entreprises, trois sites Internet ont été désactivés et deux dossiers ont été transmis à des autorités étrangères.

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content