De nouvelles primes

Vous voulez investir dans un nouveau frigo, isoler votre toit ou installer un nouveau système de chauffage dans votre habitation ? La Région bruxelloise vient d’augmenter le budget consacré aux primes  » Energie « 

Le coût du mazout de chauffage mais aussi celui du gaz ne cessent d’augmenter. Les pics de pollution tels que la Belgique en a connu ces derniers temps ont une influence négative sur la santé de nombreux Belges. Le réchauffement climatique provoque de plus en plus de dégâts… Les doléances et les problèmes sont connus. Une des solutions pour y remédier est d’investir dans des systèmes ou des appareils qui permettent d’économiser l’énergie. Le hic est que cela coûte cher. Pourtant, souligne la ministre bruxelloise de l’Environnement et de l’Energie Evelyne Huytebroeck,  » investir dans la performance énergétique des bâtiments permet de réduire de 30 à 40 % la facture énergétique d’un ménage. Celle-ci étant estimée en 2005 à 1 400 euros par an, cela donne une économie annuelle d’environ 500 euros !  » Sans compter, poursuit la ministre, qu’en  » investissant dans l’isolation du bâtiment, des installations de chauffage central performant, des électroménagers peu énergivores, des systèmes solaires de production d’eau chaude ou d’électricité, les revenus du pétrole sont transférés dans de l’activité économique et de l’emploi local « .

Coup de pouce financier

Afin d’inciter les particuliers mais aussi les entreprises à franchir le pas, les Régions octroient dès lors des primes en cas d’investissements qui permettent d’économiser l’énergie.

Et forte du succès rencontré en 2005 (14 000 primes ont été attribuées l’année dernière à des ménages bruxellois), la Région bruxelloise vient même de revoir le budget qui y est consacré à la hausse.

En pratique, à Bruxelles, près de 5 millions d’euros sont destinés au financement des primes  » Energie  » en 2006. Ces aides visent trois groupes cibles : les particuliers, les logements collectifs et le secteur tertiaire et industriel. Pour les particuliers, deux nouvelles primes font leur apparition : la première en faveur de l’isolation du toit et la seconde en faveur d’une installation photovoltaïque de production d’électricité. Pour le reste, les montants octroyés pour notamment les frigos ou les congélateurs soit restent inchangés soit augmentent. Seules les primes accordées pour les lave-linge diminuent.

En Wallonie, le Fonds énergie est chargé de donner un coup de pouce aux ménages désireux de réaliser des investissements qui permettent d’économiser l’énergie. Les aides distribuées dans ce cadre touchent, pour les particuliers, principalement l’isolation et les systèmes de chauffage au gaz. Le gouvernement wallon devrait apporter quelques modifications au régime actuel, mais celles-ci devraient être minimes. Le cabinet du ministre André Antoine, en charge notamment du Logement, espère finaliser cette petite réforme d’ici à la fin du mois.

A noter que les appareils ou services (tels les audits énergétiques) qui peuvent bénéficier d’une prime doivent répondre à des critères précis et que certaines de ces aides sont cumulables avec les déductions fiscales pour investissement permettant d’économiser l’énergie. l

Pour des infos sur les primes de la Région bruxelloise : www.ibgebim.be, de la Région wallonne : http://energie.wallonie.be/, sur les déductibilités fiscales accordées par le gouvernement fédéral : www.minfin.fgov.be/ (rubrique information).

Géraldine Vessière

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content