Chères particules fines,

de marc oschinsky

Juste un petit mot pour vous remercier de nous avoir rendu visite, l’autre semaine. En effet, vous nous avez permis de profiter du spectacle de notre personnel politique régional en pleine action. Vous le savez sûrement, chères particules fines, votre gestion dépend des Régions. Cela est tout à fait naturel. Vous êtes sales, mais disciplinées : vous vous arrêtez donc toujours aux frontières régionales, n’entrez dans la capitale qu’après avoir reçu l’autorisation de Brigitte Grouwels, ministre bruxelloise chargée de tout ce qui est nuisible, et vous promettez de vous exprimer en néerlandais au conseil communal si vous survolez une commune à facilités.

Et, grâce à vous, la Belgique a pu, une nouvelle fois, admirer le travail remarquable de ses trois Régions dansant un ballet réglé comme du papier à musique : la Flandre a levé les mesures de protection le jour où vous avez atteint votre concentration maximale dans l’air. La Wallonie a  » conseillé  » aux automobilistes de ne pas dépasser les 90 km/h sur autoroute, ce qui a été traduit par :  » Puisque c’est pas obligatoire, je continue à faire du 180 km/h, comme d’habitude.  » Bruxelles ? Ah Bruxelles… Evelyne Huytebroeck, sa ministre de l’Environnement, a déclaré que, si on interdisait aux automobilistes de circuler dans le centre-ville un jour par semaine, ça créerait une  » autre culture du déplacement « . Tiens, voilà autre chose ! Je n’étais pas au courant qu’on avait une culture du déplacement, mais ce n’est pas la peine d’aller à sa découverte, puisqu’on en aura bientôt une autre. Evelyne l’a promis.  » Autre culture du déplacement, en dix lettres ? Immobilité !  » Ça devrait faire un carton dans les mots croisés que les Bruxellois feront bientôt à la maison le jour où ils y seront cloîtrés.

Cela dit, cette expression devrait pouvoir être déclinée à l’envi. Les négociateurs de l’orange bleue ne sont arrivés nulle part après six mois de discussion ? Ce n’est pas un échec, c’est juste une autre culture de la négociation. Yves Leterme est à l’hôpital parce qu’il ne s’est pas soigné à temps ? Autre culture de la médecine ! Charles Michel fâché par les blagues de potache que le PS diffuse par e-mail ? Autre culture de l’humour politique ! La N-VA rêve de construire un grand mur destiné à protéger la Flandre de tous ceux qui ne parlent pas le néerlandais ? Autre culture du béton !

On ne vous remerciera jamais assez, chères particules fines, pour cet apport indispensable au langage politique belge. Mais, désormais, si vous pouviez aller voir ailleurs, ce ne serait pas de refus.

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content