Cher Tim,

DE MARC OSCHINSKY

Je t’écris aussi silencieusement que possible, pour ne pas troubler ton sommeil de nouveau-né. Tu as choisi de débarquer au sein de notre famille et cette décision a rempli nos journées de joies et nos nuits d’insomnie. Bref, tout va bien.

En te regardant respirer doucement pendant que ton nounours avec boîte à musique intégrée joue  » Ah vous dirais-je maman ?  » pour la 435e fois, je me rends compte de la responsabilité qui vient de tomber sur mes épaules : c’est à moi de t’aider à tracer ton chemin dans l’existence. Un jour, il faudra que je t’enseigne toutes les leçons fondamentales que la vie m’a apprises. Ça ne te dérange pas si on commence tout de suite ? Comme ça, ce sera plus vite fini et après, on pourra aller prendre un verre.

1. Contrairement à Eléonore de Belgique, qui est née un jour avant toi, il ne te servira à rien d’occire oncle, tante, cousins, cousines, père, mère, frères et s£urs : tu n’accéderas jamais au trône de Belgique. Personnellement, je trouve ça plutôt rassurant.

2. Ne confonds pas Michel Daerden et les frères Dardenne. Les trois font du cinéma dans la banlieue liégeoise. Mais il y en a un qui passe nettement plus souvent sur You Tube.

3. Tinky Winky, Dipsy et les autres Teletubbies ont bien failli porter un autre nom (tu ne connais pas encore les tubbies ? Compte sur ta s£ur pour vite corriger ça). Au départ, le Teletubby qui ne rigole jamais devait s’appeler Demotte, celui qui est maquillé comme un camion Milquet, celui qui porte des sacs à main ridicules Lizin et la grosse boule jaune à l’air un peu bébête Laurent. Finalement, les producteurs ont changé d’avis. On se demande bien pourquoi.

4. Stan-dard champion ! Stan-dard champion ! Bon, à voir tes yeux délicatement clos, on a du mal à croire qu’un jour tu t’intéresseras aux faits et gestes d’une équipe de football, quelle qu’elle soit. Mais, cette semaine, tous les journalistes ont dû faire semblant de s’extasier sur les exploits du club de D’Onofrio. Tous sans exception, sous peine d’être désigné à la vindicte populaire et de perdre à tout jamais l’amitié d’Yves Leterme.

5. Evite de te moquer des curés, des ayatollahs et autres grands et petits prêtres : ils n’ont aucun humour. Dans la foulée, ne te moque pas non plus des puissants : ils ont le bras long. Et, bien entendu, ne te moque pas des faibles : c’est trop facile. A la rigueur, tu peux te moquer des hamsters. Mais gentiment, sinon tu auras Gaïa sur le dos.

De toute façon, je te fais confiance : tu te dépêcheras d’oublier toutes ces recommandations pour n’en faire qu’à ta tête. Mais si tu essaies de suivre la première, je t’en serais assez reconnaissant.

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content