Carnage dans une école de filles

Le contenu intégré souhaite enregistrer et/ou accéder à des informations sur votre appareil. Vous n’avez pas donné l’autorisation de le faire.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Des jeunes filles de la communauté chiite hazara: deux « raisons » d’être prises pour cibles par des extrémistes sunnites, les Talibans ou des membres de l’Etat islamique. Le samedi 8 mai, un véhicule a explosé devant l’école Sayed Al-Shuhada dans un quartier de l’ouest de Kaboul. Quand les élèves apeurées sont sorties de l’établissement, les explosifs de deux autres ont été déclenchés. L’ attentat a fait 50 morts. Il ne présage rien de bon pour la stabilité de l’Afghanistan alors que les troupes américaines ont commencé le 1er mai leur retrait du pays.

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content