Brut mais raffiné

Ce loft a élu domicile dans un  » bâtiment-entrepôt « , à l’origine non destiné au logement. Le défi était d’y amener un maximum de lumière, tout en soignant les finitions jusque dans les moindres détails.

Attenant au bureau d’architecture Synergy International, dirigeant les opérations par l’entremise de son architecte d’intérieur Géraldine Vincent, cet espace présentait la particularité d’être tout en longueur, sombre et dénué de toute commodité.  » L’objectif du maître d’ouvrage était de concevoir un lieu de vie lumineux, confortable et cosy, tout en conservant certains détails bruts, témoins de l’histoire du bâtiment « , note l’architecte.

Ce défi a été relevé grâce à la création de deux patios, signant véritablement la personnalité du loft.  » Le plan s’organise autour du patio principal, d’une surface de 9 m². Situé en plein coeur de l’habitation, il distribue la lumière naturelle aux pièces principales. Et lorsque la nuit tombe, un éclairage extérieur permet de le mettre en valeur, tel un « photophore géant », créant une atmosphère onirique.  » Une troisième source de lumière est assurée par la fenêtre de toit électrique.

Un autre moyen d’illuminer l’espace consiste à utiliser des cloisons laissant passer la lumière. C’est le cas de la paroi ajourée située entre l’entrée et le salon.  » Entre les lattes de bois verticales, nous avons intégré des pilastres métalliques afin de supporter la structure. Le tout s’avère très discret, puisque les éléments de métal noir se fondent dans le bois.  » Dans le même esprit, un lattis – posé à l’horizontale cette fois – a été utilisé pour aménager le dressing.  » Pour que le jour puisse y pénétrer, nous avons utilisé un verre translucide feuilleté. La lumière parvient ainsi à se faufiler dans cet espace étroit.  »

Les escaliers en caillebottis métallique – menant à la terrasse en toiture – permettent également aux rayons du soleil de s’introduire dans le loft.  » Le même type d’escalier a été utilisé à l’extérieur, pour conduire au jardin privatif, orienté sud-est.  » Signalons également que cet escalier extérieur (accessible via le deuxième patio) a été travaillé avec une ferronnerie très légère.  » Afin de préserver une vision continue vers l’extérieur, le garde-corps se compose de trois fins profilés métalliques horizontaux et d’une tôle perforée qui apporte cet effet translucide.  »

Le traditionnel triangle maître d’ouvrage-entrepreneur-architecte a plutôt bien fonctionné.  » Le maître d’ouvrage était un client ambitieux, se réjouit l’architecte d’intérieur. Il avait le goût des belles choses et l’envie de créer un espace somptueux à travers des matériaux durables et de qualité. Nous avons travaillé en totale symbiose.  » Quant à l’entrepreneur, il a vu là l’occasion de relever un beau défi. Principalement habitué au gros oeuvre, il a en effet été amené à réaliser des détails de parachèvement auxquels il était peu accoutumé.

Réalisation : Géraldine Vincent (architecte d’intérieur) – Synergy International. Tél. : 02 640 87 47. www.synergy-international.com

Ne manquez pas le numéro spécial Batibouw du magazine Je vais construire/ Tu bâtis je rénove, en vente chez votre libraire.

www.jevaisconstruire.be

Virginie Stassen

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content