Beaucoup d’ argent liquide

Dans le nord du pays, les prix ont progressé de 10 à 15 % en 2005. Et l’argent ne manque toujours pas

Il n’y a pas de raison pour que la Flandre échappe au boom général.  » Les tendances sont les mêmes que dans le reste du pays, nous confirme Me Anthony Wittesaele, notaire à Tielt. Les prix des maisons et appartements ont connu une croissance de 10 à 15 % en 2005 et la tendance se poursuit.  »

Certains endroits privilégiés sont très recherchés et connaissent des envolées de prix dus à la rareté de l’offre. C’est le cas de Bruges, où les Britanniques, les Français et les Hollandais s’arrachent les immeubles à l’intérieur de la petite ceinture. C’est aussi le cas de la côte, où les prix augmentent de près de 20 % par an. Le marché est très couru par les personnes âgées. Beaucoup de Français, de Hollandais mais aussi d’Allemands achètent des résidences secondaires à la mer du Nord. Et puis, il y a le phénomène Knokke-le-Zoute, où des acheteurs paient jusqu’à 12 400 euros/m2 sans sourciller !  » Je ne sais pas si c’est encore l’effet DLU, termine Me Wittesaele, mais il y a beaucoup d’argent en Flandre et il n’est pas rare de voir arriver des jeunes couples accompagnés de leurs  » sponsors  » (papa-maman) qui achètent des biens de qualité…  »

Même constatation dans la province d’Anvers :  » Il y a beaucoup de liquide en circulation actuellement, confie Me Erik Van Tricht, notaire à Merksem. Il s’agit sans doute des effets de l’amnistie fiscale, assortie des droits de donation sur les biens meubles, qui sont peu élevés en Flandre (3 %). Les parents ont rapatrié de l’argent venant de l’étranger, le donnent à leurs enfants qui investissent dans l’immobilier. On commence aussi à ressentir les effets du redressement boursier.  »

Quant aux régions frontalières, elles sont toujours très prisées par les Néerlandais, attirés par la taille des parcelles : un terrain de 10 ou 12 ares est tout à fait courant dans la province de Limbourg alors qu’aux Pays-Bas le manque d’espace est criant. De plus, les prix demandés en Belgique restent toujours de 20 à 30 % moins chers que ceux pratiqués chez nos voisins.

Dans le Brabant flamand, les cinq communes les plus chères sont toutes des communes de la banlieue bruxelloise : Kraainem, Rhode-Saint-Genèse, Tervuren, Overijse, Wezembeek-Oppem où les maisons d’habitation se négocient respectivement, en moyenne, à 483 750 euros, 466 875 euros, 386 323 euros, 369 250 euros et 352 500 euros. Le contraste avec les communes de l’extrême est de la province (le plus éloigné de Bruxelles) est frappant : Geetbets (157 500 euros), Landen (127 607 euros), Zoutleeuw (159 595 euros), Diest (164 375 euros), Linter (140 000 euros). A noter, la forte remontée des prix à Zaventem (+ 81 % en 5 ans, prix moyen pour une maison : 273 750 euros), et ce malgré la multiplication des vols de nuit. Le niveau d’emploi reste attractif dans la région, grâce à l’aéroport et à la proximité de Bruxelles.  » Les environs de Zaventem se composent de communes rurales, de villages dépourvus de hautes constructions (vu la proximité de l’aéroport), conviviaux et agréables à vivre, remarque Me Bruno Mariens, notaire à Kortenberg. Le problème des avions est un faux problème. Aux alentours directs de l’aéroport, nous sommes habitués au bruit et conscients qu’il est difficile d’habiter à proximité d’une grande ville sans en subir les nuisances sonores, que ce soient des bruits d’avions, de voitures ou de trains… Je ne connais personne qui ait déménagé pour cette raison. Par contre, je conçois que les nuisances soient plus importantes au-dessus de Kraainem ou de Wezembeek-Oppem, puisque les avions passent, à plein régime, juste au-dessus des habitations.  » La région intéresse aussi les eurocrates récemment arrivés, qui ne disposent pas du même budget que leurs prédécesseurs, les employés d’entreprises internationales qui s’installent aux alentours de l’aéroport et les allochtones de Schaerbeek, d’origine turque pour la plupart, qui valorisent leur bien et cherchent une habitation dans un cadre plus verdoyant, tels Zaventem et Kortenberg.

N.R.

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content