Aux frais de la princesse

Observateur ou trice comme vous l’êtes, vous l’avez sûrement remarqué : la semaine dernière, 450 millions d’Européens ont été invités à se rendre aux urnes pour désigner celles et ceux qui auront la tâche de les représenter au Parlement européen. Simultanément, une autre élection se déroulait : un hebdomadaire pour concierges qui remplit ses pages de têtes couronnées (ce qui est nettement plus fréquent que l’inverse) demandait à ses lecteurs et trices de désigner leurs princesses préférées.

Je suppose que je ne vous étonnerai pas si je vous apprends que l’élection des princesses a eu nettement plus de succès que les élections européennes, qui ont parfois connu un taux d’abstention désolant. Rien d’étonnant à cela : les eurodéputés passent leur temps à parler de choses ennuyeuses, telles que la lutte contre la pollution ou contre les OGM, l’aide humanitaire aux populations qui ont tout perdu, la construction d’une identité européenne à travers le cinéma, la culture, l’éducation… Bref, plein de sujets qui n’intéressent personne. Tandis que les princesses, elles, parlent de… Oui, enfin, on ne sait pas de quoi elles parlent, et si ça se trouve elles non plus, mais elles le font avec charme, élégance et un sourire sage mais que l’on sent quand même un peu mutin. Et c’est tout ce qu’on leur demande.

Donc, grâce aux lecteurs de cet hebdo, nous avons appris des tas de choses passionnantes. Par exemple, que Victoria de Suède est la princesse la  » plus royale « . Bon, je suis comme vous, je ne sais ce qui fait qu’une princesse est plus royale qu’une autre, mais c’est comme ça.

Autre scoop que nous devons à ce magazine : 58 % de ses lecteurs placent en tête de leurs préférences notre petite Mathilde à nous. Les Belges ont été nuls à l’Eurovision ? Ils n’ont pas réussi à se qualifier pour l’Euro 2004 ? Qu’à cela ne tienne, on a au moins la princesse qui se vend le mieux à l’étranger. Si on l’envoie à l’Eurovision, on aura peut-être enfin une chance. Et, en capitaine des Diables rouges, elle devrait nous valoir une place en finale en 2008. En tout cas, on ne risque rien à essayer.

Enfin, troisième enseignement de cette enquête : la plus élégante, c’est Caroline de Monaco. On peut avoir des doutes quand on voit la photo qui orne l’article, et qui nous la montre portant un petit chapeau évoquant les calots que les hôtesses de l’air portaient sur la tête quand les avions avaient encore des hélices. Mais, si ça se trouve, le style Sabena 1958, c’est du dernier chic à Monaco. D’ailleurs, la princesse fait déjà des émules : l’autre semaine, un JT montrait Joëlle Milquet en visite dans une maison de repos. Quand le reporter a demandé à l’une des pensionnaires si elle reconnaissait la visiteuse, celle-ci, sans hésiter, s’est exclamée :  » Bien sûr ! C’est Caroline de Monaco.  »

Aux dernières nouvelles, Charles Michel aurait décidé de gagner un peu de poids et de se faire des implants capillaires pour devenir le sosie de Laurent. Anne-Marie Lizin va passer chez son coiffeur pour se faire une petite coupe à la Astrid. Et, l’année prochaine, les seules voix qu’ils solliciteront encore, ce seront celles des lecteurs de la presse couronnée.

Marc Oschinsky

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content