Les installations de Johan Muyle, dans une géographie intimiste. © Ethel Lilienfeld

A Bocca Chiusa

Le contenu intégré souhaite enregistrer et/ou accéder à des informations sur votre appareil. Vous n’avez pas donné l’autorisation de le faire.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

De Johan Muyle, on garde encore le souvenir ému d’une exposition-monde au Macs (Grand-Hornu). L’ artiste y confirmait tout le bien que l’on pense de lui, notamment en raison d’une appropriation exemplaire de l’espace. Une nouvelle actualité invite à découvrir ses installations sculpturales dans une géographie plus intimiste, celle de l’antenne bruxelloise de la Belgian Gallery.

Placée sous le commissariat de Philippe Van Cauteren, directeur du Smak (Gand), la proposition s’appuie sur une veine qui lui sourit, celle de la statuaire historique que Muyle recontextualise comme personne – on pense à sa percutante reconfiguration du Tireur d’épine. Cette fois, il sera entre autres question d’une reterritorialisation de l’oeuvre Le Débardeur du port d’Anvers, de Constantin Meunier. Avec une question cruciale au bout de l’exercice: que reste-t-il de l’utopie prônée par les questions d’égalité sociale du début du XXe siècle?

A la Belgian Gallery, à Bruxelles, jusqu’au 28 mai.

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content