© istock

Voyager dans un autobus électrique est moins nocif pour la santé que circuler à bord d’un autre équipé d’un moteur diesel : les concentrations de particules fines (PM 2,5) y sont en effet inférieures de 41%. En effet, une partie des gaz d’échappement des moteurs diesel pénètre dans le bus.

Extrait de ‘Grote vragen over fijnstof’ Wim Van Hees et Dirk Avonts. Polis 2018.

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content