Sous-marin indonésien porté disparu: un « objet » détecté

Les efforts pour retrouver un sous-marin indonésien disparu avec 53 hommes à bord au nord de Bali se concentraient vendredi sur un « objet » flottant encore non identifié, alors que les réserves d’oxygène du submersible pourraient être épuisées dès samedi matin.

Une vingtaine de vaisseaux de guerre indonésiens participent aux recherches, avec l’aide de l’Australie et des États-Unis, pour localiser le KRI Nanggala 402 qui a plongé tôt mercredi au cours d’exercices militaires.

Le sous-marin, construit il y a une quarantaine d’années, n’a pas répondu depuis et les autorités militaires estiment que les réserves d’oxygène de l’équipage vont s’épuiser tôt samedi.

La marine dit avoir détecté un « objet » non identifié, fortement magnétique, situé entre 50 et 100 mètres de profondeur.

Des navires de guerre équipés de sonars et d’équipements spécialisés ont été déployés dans l’espoir qu’il s’agisse du sous-marin recherché.

La marine indonésienne a déployé 21 bateaux, deux sous-marins, des hélicoptères avec des centaines de militaires. Mais les Indonésiens ne disposent pas de leurs propres capacités de sauvetage de sous-marins et ont sollicité l’aide de marines étrangères.

« Nous n’avons que jusqu’à 03H00 demain (samedi) donc nous faisons le maximum d’efforts aujourd’hui », a expliqué le porte-parole des forces armées Achmad Riad à des journalistes. « Nous espérons avoir une bonne nouvelle ».

Les recherches dans une zone de 34 kilomètres carrés n’avaient pas encore permis vendredi de localiser le submersible.

« Il y avait un fort champ magnétique par là », a indiqué le porte-parole. « Mais nous devons encore trouver sa localisation exacte ».

Partner Content