© AFP

Philippines: le bilan du typhon Rai s’alourdit à 388 morts

Le typhon Rai, l’un des plus puissants à frapper les Philippines ces dernières années, a fait au moins 388 morts, a annoncé lundi le gouvernement, tandis que la menace d’une possible épidémie pèse sur certaines des zones sinistrées.

Le bureau de la Défense civile a annoncé que le nombre total de morts s’élevait à 388 et que 60 personnes étaient toujours portées disparues. Le bilan précédent faisait état de 375 morts. Des centaines de personnes ont en outre été blessées.

Les 16 et 17 décembre, le typhon, accompagné de vents qui ont atteint 195 km/h, a semé la mort et la désolation dans le centre et le sud de l’archipel, arrachant toits, poteaux électriques et arbres sur son chemin.

Des centaines de milliers de personnes se sont retrouvées du jour au lendemain sans abri. Plus de quatre millions de personnes dans 430 villes et villages où quelque 482.000 maisons ont été endommagées voire détruites sont en train de recevoir une aide, a toutefois assuré le bureau de la Défense civile. Plus de 300.000 personnes se trouvent encore dans des camps d’évacuation.

Nouvelle menace

Une nouvelle menace est apparue ces derniers jours alors que le gouvernement acheminait nourriture, eau et vêtements vers les zones dévastées: au moins 140 personnes sont tombées malades à cause d’une eau possiblement contaminée.

Dans la province méridionale des îles Dinagat, 80 personnes ont été atteintes de gastro-entérite aiguë, tandis que 54 personnes sont traitées pour des diarrhées à l’hôpital de l’île touristique voisine de Siargao, a déclaré la sous-secrétaire à la Santé Maria Rosario Vergeire. La ville de Cebu a signalé 16 cas de diarrhée, a-t-elle également annoncé aux journalistes.

Mme Vergeire a souligné que ces zones avaient subi une interruption de l’alimentation en eau, et des canalisations avaient été endommagées. « Il y a donc une possibilité de contamination », a-t-elle indiqué.

Parmi les plus exposés au changement climatique

Selon les données de son ministère, le typhon a également endommagé plus de 4.000 doses de vaccins contre le coronavirus et dévasté 141 hôpitaux et cliniques, dont 30 seulement ont repris leurs opérations.

Les Philippines, classées parmi les pays les plus exposés au changement climatique, sont balayées par près de 20 tempêtes tropicales ou typhons chaque année qui détruisent généralement récoltes, habitations et infrastructures dans des régions déjà pauvres.

Partner Content