© IMAGEGLOBE

Pas de nouvelles sanctions économiques contre la Russie

L’Union européenne ne prévoit pas pour l’instant de nouvelles sanctions économiques contre la Russie, a déclaré mardi la chancelière allemande Angela Merkel, alors que la situation dans l’est de l’Ukraine s’est dégradée depuis la tenue d’élections séparatistes.

Mme Merkel a évoqué la possibilité d’élargir la liste des responsables ukrainiens prorusses visés par des sanctions européennes.

Mais, « au-delà, aucune nouvelle sanction économique n’est prévue pour l’instant », a-t-elle affirmé lors d’une conférence de presse à Berlin. « Les sanctions ne sont pas une fin en soi mais un instrument et elles sont toujours sur la table », avait déclaré à Berlin dans la matinée, la chef de la diplomatie de l’UE Federica Mogherini, en marge d’une rencontre avec le ministre allemand des Affaires étrangères, Frank-Walter Steinmeier. « Nous aurons une réunion ministérielle à Bruxelles lundi. La discussion aura lieu sur ‘est-ce qu’il faut augmenter les sanctions’ mais surtout sur ‘comment soutenir l’Ukraine en ces moments difficiles' », a précisé Mme Mogherini, réitérant sa position des derniers jours.

« Le plus grand défi devant nous n’est pas seulement de réagir à la situation sur le terrain qui va clairement dans le mauvais sens, mais essentiellement de faire de l’Ukraine une ‘success-story’, montrer que choisir la voie européenne apporte de bons résultats pour le pays et pour les gens », a ajouté la chef de la diplomatie européenne.

Le risque d’une escalade augmente dans l’est rebelle de l’Ukraine, a cependant déclaré mardi à Kiev le porte-parole de la mission d’observation de l’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE).

Partner Content