© EPA

Obama : la marée noire, un 11 septembre écologique

Barack Obama a fait un parallèle entre le 11-Septembre et la marée noire, jugeant que la catastrophe écologique allait pousser les Etats-Unis à exploiter des sources d’énergie autres que le pétrole, lors d’un entretien avec le quotidien américain Politico.

« De la même façon que le 11 septembre 2001 a durablement modelé la manière dont nous percevons nos faiblesses et notre politique étrangère », a expliqué le président américain, « la marée noire -la pire de l’histoire des Etats-Unis- va nous pousser à repenser notre politique environnementale et énergétique pour les années à venir ». « Il est temps (…) d’opérer la transition » d’une économie reposant sur le pétrole vers de nouvelles sources d’énergies, a dit M. Obama, qui depuis sa campagne présidentielle a fait des énergies renouvelables la pierre angulaire de sa politique énergétique à long terme.

Accusé d’avoir laissé à BP trop d’amplitude dans la gestion de la marée noire, le président américain tente de reprendre la main. Il s’est rendu lundi dans les zones sinistrées du sud des Etats-Unis et devrait s’adresser mardi soir à ses compatriotes depuis le Bureau Ovale. Mercredi enfin, il doit rencontrer pour la première fois le président du groupe britannique BP, Carl-Henric Svanberg, à Washington. Son administration a également augmenté la pression sur le pétrolier britannique.

LeVif.be avec Belga

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content